Test : Café Zero°, la boisson glacée étonnante par Miko

Miko lance cette année Café Zero°, un  véritable OVNI dans le secteur des glaces. Effectivement, il ne s’agit pas d’une glace, ni d’une boisson, ni d’un granité, mais d’un savant mélange des trois. Ainsi, on retrouve des saveurs issues du monde des boissons avec l’espresso, le cappuccino et le mocaccino tout en ayant une texture onctueuse et mousseuse à la fois proche d’une bonne glace. Pour ce qui est du granité, on découvre des cristaux de glace qui apportent cet « effet frais ». Le petit nom donné par Unilever qui a breveté la technologie permettant d’obtenir cette texture unique est IPIT pour Ice Particle Inclusion Technology.

L’autre particularité de Café Zero°, c’est qu’il sera uniquement disponible en vente à emporter pour une consommation sur le pouce. Cela s’explique par la nécessité d’avoir des congélateurs réglés sur -7°C afin d’obtenir la texture désirée. Pour en faciliter la consommation, cette boisson glacée est conditionnée dans des gobelets de 180ml fermés par un couvercle comme ceux des cafés à emporter.

Je m’excuse de la piètre qualité des photos que j’ai prises avec mon téléphone lors de la dégustation. Le premier mot qui me soit venu à la bouche pour qualifier Café Zero° est « surprenant ». La texture est juste dingue. Il s’agit d’une sorte de mousse glacée onctueuse proche d’un milk-shake dans lequel on aurait rajouté de la crème chantilly et des cristaux de glace. Tous les goûts sont bons et fidèles à la boisson dont ils ont été inspirés. On note l’ajout d’un topping à base de poudre composée de café instantané sucré pour l’espresso et de cacao maigre pour le cappuccino et le mocaccino. L’aspect décoratif est plus que contestable, tout comme l’intérêt pour le goût.

A mon avis, Café Zero° mérite vraiment d’être déguster, ne serait-ce pour découvrir cette texture surprenante. Comptez entre 2.95€ et 3.95€ selon le point de vente (Monop’, Daily Monop, Disneyland…).

Les nouvelles glaces pour enfants de l’été 2011

Comme chaque été, une partie de l’offre de glace est renouvelée pour laisser de la place aux nouveautés qui vont très bientôt faire leur apparition dans les bacs. Après la présentation de la très innovante glace pelable (comme une banane) de Nestlé qui va très certainement faire beaucoup parler d’elle durant les beaux jours, voici un portfolio des nouveautés à destination des enfants pour la saison 2011.

Comme d’habitude, les industriels n’ont pas lésiné sur le côté fun et ludique des glaces en misant sur des licences prometteuses telles que Scooby-Doo et Cars ou avec des concepts mêlant  glace à eau et bonbons. Ainsi, Boncolac élargit sa gamme enfant avec les bâtonnets Cars parfums vanille/fraise/chocolat à l’effigie du nouveau héros de Disney.

Le glacier Rolland propose aussi quelques innovations intéressantes sous licence Carambar. On retrouvera cet été une déclinaison glacée du très célèbre et inimitable Carambar Caramel sous la forme d’un bâtonnet glacé saveur Carambar avec des éclats de caramel sur l’enrobage. La gamme Atomic n’est pas oubliée puisque des tubes contenant un sorbet au citron vont bientôt sortir sur le marché. Des sachets de pépites acidulées goût Cola que les enfants pouront saupoudrer sur le sorbet seront vendus avec.

On reste chez Rolland avec Scooby-Doo Galactic qui vient compléter la gamme existante. Il s’agit d’un bâtonnet vanille/fraise enrobé de vegecao (une pâte à glacer utilisée en confiserie composée généralement de sucre, de poudre de cacao et d’huiles végétales qui ne peut pas être appelée pour des raisons légales « chocolat ») et de billes multicolores.

Le placement de produit crapuleux dans le film Mission G par Coca-Cola

Dans Mission G, le dernier film d’animation de Disney, on fait la rencontre d’une équipe déjantée de cochons d’Indes qui ont été entraînés pour devenir des super agents secrets.

Ne vous inquiétez pas. Je ne vais pas parler cinéma ou cochon d’Inde. Le sujet de cet article concerne le placement de produit. Il s’agit d’une technique marketing qui consiste à faire d’une marque ou d’un produit un élément à part entière du décor. Par exemple, un personnage doit téléphoner pour une raison x et l’appareil qu’il utilise est un iPhone. C’est bénéfique pour la marque et le réalisateur. Pour l’une, cela fait de la pub et pour l’autre, ça renforce (dans certains cas) la crédibilité d’une scène, car dans la vraie vie nous sommes cernés par des marques. Bref, jusque-là il n’y a pas franchement matière à polémiquer.

Et bien lorsque je suis allé voir Mission G il y a quelques semaines déjà, un passage du film m’a paru étrange. Au bout d’une heure, en plein pendant une scène de course poursuite, mes yeux ont perçu un élément bizarre. Voici le passage en question.

Alors vous avez vu?

Regardez à nouveau le passage 00:32 de la vidéo.

Mais que fait le logo de Coca-Cola dans le centre de la grande roue?! C’est vraiment surprenant d’autant plus que notre héros de cochon d’Inde demande un « visuel sur Juarez ». Et bien le seul « visuel » qu’on voit apparaître sur l’écran c’est cette grande roue sponsorisée par Coca-Cola.

imagesubliminalecocacolamissiong

La notion d’image subliminale fait beaucoup fantasmer. Mais pour le coup, je ne sais pas si c’est un placement de produit ou alors une forme d’image subliminale Coca-Cola. Vous avez remarqué à quel vitesse l’image apparait et le petit zoom? Je trouve que c’est totalement crapuleux de la part de Coca-Cola. Et puis, pas folle la guêpe, ce film est à destination des enfants… Quelle belle manière de les conditionner…

Bref, j’aime pas du tout ce genre de méthode, mais alors PAS DU TOUT! Grrrrr!

Charal Kids, une gamme de viande pour enfants

Voilà le genre de produits que j’aurai adoré avoir pour mon repas quand j’étais encore un bambin!

En effet, Charal commercialise une gamme de produit appelée Charal Kids spécialement créée pour les enfants. On retrouve logiquement des portions adaptées à leur appétit avec tout ce qu’il faut pour leur croissance (protéine, fer…). Mais ce qui m’intéresse le plus c’est la forme de la viande.

Je vous avais déjà parlé de Jean Caby qui avait donné la forme de Mickey à son steak et son jambon. Et bien l’idée est la même avec 2 produits de la gamme Charal Kids.

On commence avec le produit P’tits Drolls dont la forme en anneau de la viande est très ludique. Ça me rappelle quand je mangeais de la purée et que je faisais un « petit puits (ou volcan) » pour y mettre de la sauce. Et bien le principe est identique. En effet, les enfants peuvent y mettre de la purée, ou des petits pois… ou presque tout en fait :).

charalkids1

Ensuite, on passe aux P’tits Tendres Hachés. Ces petits steaks hachés ont la particularité d’avoir la forme d’une étoile, d’un avion ou bien encore d’un bonhomme.

charalkids2

Ralalala qu’est-ce que j’aurai aimé avoir ça dans mon assiette!

A voir aussi: