Test : Tropicana Parfums de Saison automne – hiver

C’était en mai 2010 que Tropicana (groupe Pepsico) présentait sa nouvelle gamme Parfums de Saison. L’idée était de proposer des jus en édition limitée composés de fruits de saison. Ainsi, pour la version printemps – été on pouvait déguster les recettes pêche blanche/cerise et pêche jaune/abricot.

Pour ce qui est de la série automne – hiver, les mélanges proposés sont les suivants : Mandarine, Kiwi, Citron et Poire, Pomme, Figue

Les jus sont toujours composés de 100% de fruits pressés, flash pasteurisé et proposé dans le format 1L pour 2.99€.

  • Mandarine, Kiwi et Citron

Ce que l’on remarque souvent lorsque l’on achète des mélanges de jus un peu sophistiqués c’est qu’il y a souvent des « fruits cachés ». Cette recette ne fait pas exception, car on retrouve en plus de la mandarine (36%), du kiwi (17%) et du citron (2%), des jus de pomme, de raison blanc et de poire. Je ne sais pas si le changement a eu lieu récemment, mais on découvre maintenant la mention « Jus de 6 fruits » dans le bas du packaging. A la place, pourquoi ne pas avoir écrit « contient aussi de la pomme, du raisin et de la poire » ?

Au nez ce jus n’a pas vraiment d’odeur particulière, mise à part quelques discrètes notes de pomme. Je la qualifierai de neutre. La couleur est jaune/orangée et on aperçoit ce qui semble être des pépins de kiwi (ou du moins ce qu’il en reste). Cette recette n’a en bouche pas beaucoup de saveur. On ressent bien l’acidité du citron, mais le goût caractéristique de la mandarine et la présence très discrète du kiwi ne sont à mon goût pas assez prononcés.

  • Poire, Pomme et figue

Alors que nous avions 3 jus de plus dans la recette précédente, pour celle-ci les fruits qui donnent le nom à ce jus sont uniquement ceux que l’on retrouve dans la liste des ingrédients. Tout comme le premier jus testé, celui-ci n’a pas non plus une odeur très marquée. C’est à peine si l’on distingue la pomme. Sa robe vire doucement sur le blanc et sa texture est plus onctueuse dû certainement à la plus grande quantité de purée de poire. Le premier mot qui me vient à l’esprit pour définir ce jus en bouche est plat. C’est un peu comme une soirée passée au coin du feu : pépère, on ne prend pas de risque. Je n’ai pas pris de plaisir à boire mon verre.

Je ne sais pas si les recettes de la série printemps – été étaient plus réussies, mais en tout cas je ne serai pas déçu que la saison automne – hiver se termine…

Encore envie de lire ?


Pas de commentaire pour le moment
Laisser un commentaire

TrackBack URI

Donner son avis
Pour info : Les commentaires ne sont pas modérés à la publication, mais j’ai toujours un œil dessus. Sont donc prohibés les commentaires racistes, diffamatoires, pornographiques ou toutes autres déviances de ce genre.
Afin d’assurer un échange de qualité, les commentaires publicitaires seront supprimés.
Pour ne pas piquer les yeux des autres lecteurs, merci de faire attention à votre orthographe :) .

(obligatoire)

(obligatoire - l'e-mail n'est jamais affiché)