Du « vrai » Red Bull en France… mais sous certaines conditions

Le Red Bull, depuis son lancement le 1er avril en France, a fait couler beaucoup d’encre…heu de pixels sur les blogs (rien que sur MiamZ il y a 7 articles).

On le sais tous, le Red Bull français est une version édulcorée du Red Bull (c’est en partie pour ça que beaucoup de bloggeurs en parlent) mais il y a du changement. En effet, le Red Bull commercialisé en France va pouvoir contenir de la taurine mais sous certaines conditions. Je sais, cette information n’est pas toute nouvelle. Beaucoup de bloggeurs en on déjà parlés. J’aimerais cependant revenir sur « l’affaire Red Bull ».

Le Red Bull est commercialisé dans 154 pays et maintenant 155 avec la France. Cela faisait 13 ans que le Red Bull était interdit en France. En effet, l’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) a toujours refusé l’entrée du Red Bull sur le marché français car selon elle « la boisson combine plusieurs agents susceptibles de générer des troubles neuropsychiques ». Mais fin 2007, Dietrich Mateschitz (l’inventeur et fondateur du Red Bull et de la marque) porte l’affaire en justice en déposant une plainte et demande 300 millions d’euros d’indemnités à l’Etat Français. En mars 2008, le gouvernement français propose à Red Bull une autorisation conditionnelle en attendant un avis de l’Agence européenne de la sécurité des aliments. Mais Dietrich Mateschitz, refuse d’attendre plus longtemps et sort le 1er avril la version édulcorée du Red Bull.

A cette date, le dossier « Red Bull » n’est pas encore clôt. Les « joutes » continuent au tribunal administratif de Paris. Pour éviter de devoir payer l’amende, la ministre de l’économie Christine Lagarde prend contact avec Dietrich Mateschitz. Elle demande donc au patron autrichien , en l’échange d’une autorisation de commercialisation, qu’il retire sa plainte et qu’il inscrive sur les cannettes « A consommer avec modération », « Déconseillé aux femmes enceintes » et « Boisson à la taurine ». Enfin, le Red Bull édulcoré devra être retiré des rayons d’ici le 15 juillet. Un accord est signé le 16 mai. Cependant, il est loin de mettre tout le monde d’accord car la ministre de la Santé Roselyne Bachelot (Ah bon? Dixit les Guignols) fait savoir à Matignon « qu’il existe un faisceau d’indice en faveur de l’existence d’un risque ».

Personnellement, je n’ai encore jamais vu une boisson avec une histoire comme celle-ci! Mais j’ai comme l’impression que c’est tout bénef’ pour la marque car cela lui fait un énorme coup de pub! Tout les médias en parlent (blogs, journaux, tv…). Je dirais même que le buzz créé autour du Red Bull n’a pas eut lieu à Paris place de l’Etoile, mais à lieu en ce moment avec cette affaire!

A voir aussi:

Source: le cahier Economie du Figaro du 23 mai 2008

1 commentaire | Classé dans : Actualité | Tags :