Du nouveau dans les energy drinks : Starbucks Refreshers, Red Bull Editions et Total Zero

C’est la semaine dernière que l’on apprenait la mise sur le marché par deux grands noms des boissons énergisantes de leurs nouveautés. Je veux parler de Starbucks avec sa gamme Refreshers et des quatre nouvelles recettes de Red Bull !

Comment ça je met Starbucks dans la catégorie des marques d’energy drinks ? Ben même si son image ne correspond pas vraiment aux sports extrêmes et à tout l’attirail promotionnel habituel de ce secteur, étant donné que sa spécialité c’est le café, produit naturellement riche en caféine, je trouve que c’est une raison suffisante pour lui mettre cette étiquette.

La marque me donne un argument supplémentaire avec la sortie imminente de sa gamme Refreshers. Présentée par le communiqué de presse comme une « innovation de rupture » grâce à la présence de jus de fruits et d’extrait de café non torréfié (green coffee extract), cette gamme est déclinée en trois recettes : orange melon, framboise grenade et limonade à la fraise. En plus de cela, de la vitamine B et du ginseng entrent dans la composition de ces energy drinks. Pour le moment, ces nouveautés sont uniquement disponibles aux Etats-Unis.

On reste sur le marché américain avec le lancement en avril du Red Bull Total Zero qui surfe sur la tendance des boissons avec 0 calories, 0 glucides et 0 sucre. En plus d’une canette avec son design propre, la recette Total Zero se différencie de Sugar Free par un goût légèrement différent (new twist) de ce que l’on connait. Alors que les édulcorants utilisés sont identiques, aspartame, acésulfame K et sucralose, la recette Total Zero aura bien 0 calories alors que la Sugar Free en contient 3 pour 100ml.

C’est en France cette fois-ci que Red Bull vient de lancer trois nouvelles recettes sous la marque Red Bull Editions. Selon la marque, seuls les goûts sont différents alors que la « source d’énergie » reste inchangée. Les trois recettes dévoilées sont facilement reconnaissable grâce à leur code couleur : The Blue Edition – goût myrtille (fruité), The Silver Edition – goût citron vert (frais) et The Red Edition – goût cranberry (sucré, acidulé).

Voilà de quoi apporter un peu de fraîcheur dans la gamme du leader, qui peine néanmoins à transformer en succès ses nouveaux produits comme le montre l’échec de Red Bull Energy Shot et du Red Bull Cola aux USA.

Test : la gamme Starbucks Discoveries

La Corée du Sud, tout comme le reste de l’Asie en règle générale, n’est pas un pays connu pour sa culture du café et pour cause ! Cela va faire environ 3 mois que je suis dans ce pays et je n’ai pas encore réussi à trouver un bon café. Du coup, je me contente du « café americano » sans goût que l’on peut acheter à peu près partout dans l’une des innombrables chaînes de coffee shop qui ont ouvert ses dernières années.

Il est aussi possible de retrouver certaines de ces marques comme Angel N Us ou bien Starbucks dans les rayons des supermarchés puisqu’on peut y acheter des cafés ready to go. Je me suis laissé tenter par la gamme Discoveries de chez Starbucks.

Si l’on en croit le communiqué de presse, cette gamme a été introduite en avril 2010 au Japon, en Corée du Sud, en Allemagne et au Royaume-Uni. Sur les cinq recettes disponibles, j’ai pu en tester quatre : Seattle Latte, Qandi Latte, Bruxelles Chocolate Mocha et Milano Espresso.

J’aime bien l’idée de s’être appuyé sur l’image de certaines villes pour nommer les recettes qui au final sont vraiment basiques. Ainsi, selon le communiqué de presse, le Seattle Latte est inspiré de la ville où l’aventure Starbucks a commencé. Ce café au lait légèrement sucré s’est avéré être une grosse déception puisqu’il n’y avait quasiment aucun goût. L’odeur du café au lait était engageante, mais alors rien de chez rien en bouche.

Le Qandi Latte, un café au lait aromatisé au caramel, se dit être un hommage à la Crête qui semble t-il est le lieu d’origine du caramel. L’odeur est douce et contraste avec la petite amertume du café qui est très appréciable. Cette boisson serait encore meilleure si on sentait plus le goût du café et avec un peu moins de sucre.

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’expliquer pourquoi la recette du café mocha est précédé de la ville de Bruxelles. Comme avec les boissons précédentes, je trouve que le goût du café n’est pas assez fort. Heureusement que la saveur du chocolat est présente pour rattraper la recette.

A mon sens, la recette Milano Espresso est la plus ratée de toutes. Aucune odeur, des saveurs absentes, rien à voir avec un espresso.

Ces produits m’ont plutôt déçu, mais ce n’est pas vraiment étonnant puisqu’ils ont été adaptés pour plaire aux consommateurs coréens. Il me tarde de boire à nouveau un bon café…

Test : Doubleshot Energy + Coffee, l’energy drink par Starbucks

On continue la SED avec des produits que j’ai rapportés de New York.

Outre-Atlantique, le cafetier la chaîne multinationale qui vend du café (très) allongé Starbucks propose aussi à la vente des boissons à sa marque. Ainsi, en plus du Frappuccino en bouteille, on trouve aussi une gamme de boisson que j’aime appeler des « energy milk ». En effet, on part d’une base de café au lait en y rajoutant tout plein de choses comme de la taurine, du guarana, des vitamines, du sucre, des édulcorants et tout un cocktails d’additifs…

En terme de quantité, on retrouve dans les deux canettes (443ml) suivantes 1800mg de taurine, 90mg de taurine et de la caféine (146mg) provenant du café.

Au final, ce n’est pas tellement étonnant que Starbucks propose aussi de telles boissons puisque le café est en soi une boisson énergisante.

Par contre, j’ai découvert un « petit truc » intéressant. En faisant une recherche avec les chiffres du code barre, on remarque que le fabricant de ces boissons n’est autres que la petite PME américaine Pepsi-Cola. Cela est aussi confirmé lorsque l’on s’intéresse un peu au distributeur. Il s’agit de North American Coffee Partnership, qui n’est autre qu’une joint venture entre Starbucks et Pepsi-Cola.

Après cette petite mise en bouche, je vous invite à passer au plat principal.

  • Doubleshot Energy + Coffee Mocha

J’ai été surpris d’entendre un Pshit lors de l’ouverture de la canette, car cette boisson n’est pas gazeuse. C’est peut-être un sorte de gaz rajouté pour conserver le mélange. Quoi qu’il en soit, on sent une odeur que je trouve agréable de café au lait.

Par contre, une fois en bouche on se retrouve avec une boisson qui n’a plus trop le goût de café. C’est plutôt un savant mélange de sucre et « d’arômes naturels ». Cette boisson reste buvable, mais déplaira certainement aux personnes qui n’aiment pas les boissons sucrées. Car oui, cette boisson est trop sucrée.

  • Doubleshot Energy + Coffee Vanilla

On commence toujours avec ce Pshit surprenant et une odeur très forte de vanille. Au niveau de la couleur (colorant caramel), elle est identique à la boisson Mocha, tout comme sa composition. La seule différence notable est donc la saveur et l’odeur (adieux l’odeur de café).

Et bien on retrouve toujours cette sensation de boire une boisson très sucrée, mais avec cette fois-ci un arrière-goût de vanille qui persiste en bouche.

Si je devais choisir entre une de ces deux recettes, je choisirais Mocha, car elle sent le café et n’a pas cet arrière-goût. Le gros défaut qui fait que je ne rachèterai pas ces boissons, c’est qu’on boit plus du lait sucré aromatisé, qu’un café au lait.

En tout cas, avec cette gamme, Starbucks reste fidèle à ce qu’elle sait faire de mieux, à savoir des boissons (très allongées) avec beaucoup de lait, pas mal d’arômes et peu de café.

Et n’oubliez pas que vous avez jusqu’à dimanche pour vous inscrire au concours Burn. A gagner, 12 shots du Burn Energy Shot. C’est par là!

Retrouvez les boissons énergisantes testées lors de la SED:

Le Starbucks ça fait grossir. Si si!

Hier dans Le Figaro, on pouvait lire un article consacré aux enseignes qui nous vendent du café allongé avec du sirop, du lait ou des glaçons comme Starbucks, Caffè Nero ou Costa Coffee.

L’étude sur laquelle s’est appuyé le journaliste provient du World Cancer Research Fund (WCRF). Il s’agit d’un organisme qui se charge de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer au Royaume-Unis.

FrappuccinoMochaDarkBerry

Cette étude pointe notamment du doigt le Frappuccino Mocha Dark Berry qui a été lancé par Starbucks cet été. En effet, si vous décidez le prendre en Venti (la plus grosse taille) vous aurez le droit à 487 millilitres de café, lait entier, crème et sucre. Et tout cela pour l’équivalent de 561 calories, ce qui équivaudrait selon l’étude du WCRF au « quart de la ration calorique quotidienne d’une femme adulte».

Au moins, maintenant on est au courant!

Pub

Recherche

Revue de Presse

  • No bookmarks avaliable.

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Étiquettes

Articles récents



En passant