Test : Ice Cone, un snack à manger congelé

Ice Cone (아이스 콘 – aiseu kon) est sont biscuits apéritifs que j’ai trouvé voilà quelques mois dans le supermarché près de là où j’habite à Séoul. La raison pour laquelle je ne le mange qu’aujourd’hui est que je l’avais oublié dans mon congélateur. Oui, vous avez bien lu, j’ai stocké le paquet dans mon congélateur au lieu de l’habituel placard. Bien qu’il soit possible de le conserver dans un milieu ambiant, il est indiqué qu’il faut la manger congelé.

icecone1

Comme son nom l’indique, Ice Cone est un snack inspiré des glaces d’où la nécessité de le manger congeler. Le produit en lui-même n’a pas la forme d’une glace. Son apparence est proche de celle d’un Cheetos ou alors d’un Curly quoiqu’un peu plus épaisse. Ice Cone est un snack à base de maïs (les ingrédients indiquent que 50% des quantités utilisées viennent de France) sur lequel on a pulvérisé une sorte de glaçage. La base croustillante étant sèche, le passage au congélateur n’a pas de réel effet sur elle. C’est donc le glaçage sucré qui profite du passage au congélateur (20 minutes minimum sont conseillées).

icecone2

On se retrouve donc avec un glaçage… glacé qui a goût plutôt intéressant à mi-chemin entre la vanille est la banane. C’est la première fois que je rencontre cette saveur. Moi qui d’habitude n’aime pas le goût artificiel de la banane, celui-ci ne m’a pas gêné. Peut-être était-il adouci par la vanille ou alors c’est simplement le goût que les coréens aiment lorsqu’il s’agit de banane artificielle ? Le reste à le goût agréable et classique d’un apéritif à base de farine de maïs.

Ce snack est particulièrement intéressant et inédit pour moi, car en plus de jouer sur les saveurs et la forme, une dimension additionnelle est ajoutée à la texture grâce au passage au congélateur : un coeur croustillant et sec recouverte d’une surface sucrée et glacée. A voir si en France nous aurons le droit à ce genre d’innovation !

Des gâteaux français en Corée du Sud

Vous êtes surement nombreux à vous demander pourquoi il n’y a pas eu de nouveaux billets sur MiamZ depuis le 16 octobre 2013. Non, MiamZ n’est pas à l’abandon. Cela va faire maintenant 2 mois que je suis en Corée du Sud et entre la recherche d’emploi et l’apprentissage de la langue, il me reste peu de temps de libre que je passe à faire autre chose que d’écrire pour MiamZ. Je découvre pourtant tous les jours des produits très intéressants que j’ai envie de vous présenter. Il va falloir que je revois mon organisation ;). Si vous voulez avoir un petit aperçu de la vie en Corée, n’hésitez pas à visiter Christo en Corée.

Trêves de blablas, passons aux choses sérieuses !

gateaufrançaisencorée1

En me baladant dans les rayons du E-mart (une chaîne de supermarché coréen) près de chez moi, mes yeux ont directement été attirés par un mot que je pouvais lire instantanément : gâteau.

Présentés dans des jolies boîtes sur lesquelles sont apposés des visuels d’époques de Paris, ces gâteaux sont fabriqués par Lotte (un conglomérat coréen). Il propose deux recettes « à la française » si on en crois la mention « Original French Cakes » que sont le Gâteau white (갸또 화이트 – gyatto hoaiteu)  et le Gâteau chocolat (갸또 쇼콜라 – gyatto syokolla).

gateaufrançaisencorée2

Le packaging nous apprend que ce sont des gâteaux premium qui représentent la Corée du Sud dans lesquels le chocolat et la crème sont harmonieusement combinés avec des cranberries fraîches. Tout un programme. Vous l’aurez donc compris, l’image de la France et la mention « Original French Cake » ont pour unique but de véhiculer cette image premium (bouh le cliché), car ces derniers n’ont rien de français.

gateaufrançaisencorée3

Chaque gâteau est emballé individuellement (comme souvent en Corée) et pèse une 20ène de grammes. Ils ont un peu l’apparence d’un brownie à la différence que leur texture est beaucoup plus sèche. En bouche, les saveurs sont plaisantes et plutôt classiques : du chocolat et de la vanille. Alors qu’on ne sent pas les cranberries dans la version au chocolat, elles apportent une touche originale pour la recette à la vanille. C’est plutôt la texture qui m’a étonné puisqu’elle est à mi-chemin entre un gâteau sec, un brownie et un financier. J’imagine que c’est comme si on laissait sécher un gâteau au yaourt.

gateaufrançaisencorée4

A bientôt pour une autre découverte coréenne !

Test : le calamar au beurre de cacahuète

En Corée du Sud il ne fait pas bon d’être un poulpe ou un calamar. En effet, alors que le premier est souvent mangé cru et encore vivant, le deuxième peut-être dégusté séché (le test bientôt) ou bien cuit au four et aromatisé au beurre de cacahuète.

C’est la découverte que j’ai faite lorsque je suis allé passer une journée à Lotte World, le plus grand parc d’attraction en intérieur du monde. Il était très aisé de savoir quand un stand proposait ce snack particulier, car une puissante odeur d’huile mêlée à du beurre de cacahuète en émanait. Curieux comme je suis, j’étais bien entendu obligé de payer les 4000 Won (~ 2.50€) et vous en faire un test.

Le packaging est plutôt bien pensé puisqu’il suffit de soulever un volet sur la face avant pour accéder aux fameux morceaux de calamar aromatisé au beurre de cacahuète. A première vue, le calamar à une apparence très proche des frites à la différence que les morceaux font bien 20 cm de long.

Les première bouchées sont totalement déroutantes. Ce n’était ni mauvais, ni bon, ni dégoûtant, ni délicieux, mais ni bof non plus. A mon sens c’était tout à la fois, c’est pourquoi le mot « déroutant » est approprié pour ce snack. La texture m’a semblé loin de ce que je connais du calamar à savoir une sensation proche du caoutchouc. Au contraire, on se trouvait avec un produit bien ferme. Je ne pourrai pas vous dire si le goût était éloigné de celui du beurre de cacahuète classique à cause du mélange avec le calamar, mais c’était « spécial », très difficile à définir et totalement nouveau pour moi.

Au final, j’en ai mangé plusieurs morceaux sans pour autant finir le paquet. On verra si ce sera pareil pour les chips d’algues aromatisés au poulpe…

Dsl pour la qualité des photos, mais je n’avais pas mon appareil habituel ce jour-là.

Le snack appétissant en forme de …

Voilà bientôt deux semaines que je suis à Séoul et je commence à me faire une petite impression du paysage alimentaire coréen. C’est lors d’une virée dans le quartier d’Insadong avec un ami que nous sommes tombés sur un vendeur de street food qui proposait un snack tout à fait particulier…

On comprend facilement la forme de ce snack lorsqu’on regarde les dessins explicatifs sur l’emballage. En gros, ça sort de quelque chose que tout le monde possède, puis ça semble être béni pour enfin être servi au client. Sympa non ?

En vrai il s’agit d’une sorte de gaufre fourrée d’une pâte à base de fève il me semble. Au niveau du goût, ça n’a rien de très dépaysant puisque le fourrage un goût proche de la crème de marron.

Si quelqu’un lit le coréen, ce serait très sympa de nous donner la traduction de ce qui est écrit sur l’emballage dans les commentaires.

Comptez 2000 won (environ 1.30€) pour 3 gaufres.

N’oubliez pas de vous inscrire au concours de rentrée ! Un gâteau de bonbons MiamZ est à gagner.

Pub

Recherche

Revue de Presse

  • No bookmarks avaliable.

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Étiquettes

Articles récents



En passant