Test : Red Bull Edition Red, Blue et Silver

Annoncées en mars 2012, les trois nouvelles recettes de Red Bull sont disponibles depuis un mois environ. Pour rappel, les trois saveurs de la gamme Edition sont myrtille (Blue), citron vert (Silver) et cranberry (Red) avec un visuel différent par canette marqué par des couleurs bleue, argent et rouge.

Pour ce qui est du cocktail énergisant, les trois recettes sont similaires puisqu’elles contiennent toutes de la taurine (0.4%), de la caféine (0.03% soit 32mg/100ml) ainsi que l’habituelle brochette de vitamines B3, 5, 6, 7 et 12. En parcourant un peu plus la liste des ingrédients, on remarque que les recettes Red et Blue possèdent des colorants classés dans deux types de dénomination :

  • « colorants » : riboflavine, caramel et bleu brillant FCF
  • « colorants alimentaires » : concentrés de carotte, cassis, hibiscus et carthame

Bien que j’imagine que tous ces colorants soient « alimentaires », la différence proviendrait-elle du fait que certains soient naturels et d’autres chimiques ? Si quelqu’un pouvait nous éclairer ce serait sympa.

Pour terminer avec les différences dans la formulation des recettes autres que les saveurs, on note que la Silver contient des stabilisateurs que ne sont pas dans les deux autres références. Celui appelé « ester glycérique de résine de bois » m’a particulièrement fait sourire.

Je me demande bien pourquoi est-ce que Red Bull s’obstine à sortir des boissons aux goûts plus qu’improbables ? En effet, alors que certaines marques arrivent à donner un goût de fruits rouges qui a vraiment le goût de fruits rouges à un energy drink, Red Bull reste dans ses saveurs chimiques et difficilement descriptibles. On ressent vaguement des saveurs de myrtilles et de cranberry alors que le citron a un côté trop médicamenteux. Ce qui caractérise globalement les trois recettes c’est la prédominance du goût chimique et la très forte sensation sucrée. Aucunes des recettes ne laissaient paraître un aspect fruité ou frais. S’il y en avait une a choisir, ce serait la Blue qui pour moi avait le goût le plus naturel ou pour dire autrement, le moins chimique. J’ai quand même apprécié les couleurs qui sont franchement plus plaisantes que le jaune de la recette classique.

Est-ce que Red Bull Edition arrivera à rester en rayon sans pour autant cannibaliser les ventes de Red Bull classique ? Le temps nous le dira…

Du nouveau dans les energy drinks : Starbucks Refreshers, Red Bull Editions et Total Zero

C’est la semaine dernière que l’on apprenait la mise sur le marché par deux grands noms des boissons énergisantes de leurs nouveautés. Je veux parler de Starbucks avec sa gamme Refreshers et des quatre nouvelles recettes de Red Bull !

Comment ça je met Starbucks dans la catégorie des marques d’energy drinks ? Ben même si son image ne correspond pas vraiment aux sports extrêmes et à tout l’attirail promotionnel habituel de ce secteur, étant donné que sa spécialité c’est le café, produit naturellement riche en caféine, je trouve que c’est une raison suffisante pour lui mettre cette étiquette.

La marque me donne un argument supplémentaire avec la sortie imminente de sa gamme Refreshers. Présentée par le communiqué de presse comme une « innovation de rupture » grâce à la présence de jus de fruits et d’extrait de café non torréfié (green coffee extract), cette gamme est déclinée en trois recettes : orange melon, framboise grenade et limonade à la fraise. En plus de cela, de la vitamine B et du ginseng entrent dans la composition de ces energy drinks. Pour le moment, ces nouveautés sont uniquement disponibles aux Etats-Unis.

On reste sur le marché américain avec le lancement en avril du Red Bull Total Zero qui surfe sur la tendance des boissons avec 0 calories, 0 glucides et 0 sucre. En plus d’une canette avec son design propre, la recette Total Zero se différencie de Sugar Free par un goût légèrement différent (new twist) de ce que l’on connait. Alors que les édulcorants utilisés sont identiques, aspartame, acésulfame K et sucralose, la recette Total Zero aura bien 0 calories alors que la Sugar Free en contient 3 pour 100ml.

C’est en France cette fois-ci que Red Bull vient de lancer trois nouvelles recettes sous la marque Red Bull Editions. Selon la marque, seuls les goûts sont différents alors que la « source d’énergie » reste inchangée. Les trois recettes dévoilées sont facilement reconnaissable grâce à leur code couleur : The Blue Edition – goût myrtille (fruité), The Silver Edition – goût citron vert (frais) et The Red Edition – goût cranberry (sucré, acidulé).

Voilà de quoi apporter un peu de fraîcheur dans la gamme du leader, qui peine néanmoins à transformer en succès ses nouveaux produits comme le montre l’échec de Red Bull Energy Shot et du Red Bull Cola aux USA.

Les nouvelles publicités de Red Bull

Comme lors de son lancement français, Red Bull sort une nouvelle série de publicités qui ne laisseront pas indifférentes. La première reprend et détourne la scène de la Nativité lorsque les rois mages se rendent dans l’étable. Sa diffusion à la télé est terminée et elle est remplacé par 3 autres spots : un super-héros qui ne peut pas sauver une victime parce qu’il n’a plus de Red Bull, une reprise de la théorie de l’évolution par Darwin et un petit garçon qui se rend dans un club de strip-tease.

La publicité suivante est non-autorisé pour la télévision, mais sera visible au cinéma du 9 février au 8 mars 2011.

Alors vous en pensez quoi ?

Test: les energy shots Red Bull, Quick Energy et Lucozade

Grâce à Chloé (de mi amor), j’ai pu réaliser un test de quelques energy shots. La découverte de ce produit s’est faite complètement par hasard. L’article que j’ai lu sur le blog de Jean-Christophe m’avais mis en appétit. Ainsi, j’ai voulu en savoir plus et ai écrit ceci.

energyshot1

Comme d’hab’ sur MiamZ, après la théorie place à la pratique.

Chaque petite fiole contient 60ml de boisson énergisante, sauf Quick  Energy qui en contient 59ml. Voici les concentrations de « principes actifs »:

  • Red Bull Shot: 80mg de caféine, 1000mg de taurine
  • Lucozade Alert Plus: 120mg de caféine (une marque du groupe pharmaceutique GSK)
  • Quick Energy: 175mg de caféine et un cocktail de produits énergisants de 1034mg (taurine, glucoronolactone, tyrosine, phenylalanine, acide malique et acetyle).

Bien entendu, vu les concentrations il n’est pas recommandé de prendre plus d’une fiole par jour. C’est pour cela qu’il m’a fallu la semaine pour réaliser ces tests. Contrairement aux boissons énergisantes classiques, les fioles énergisantes ne sont pas gazeuses.

energyshot2

Au niveau du format, je dois dire que c’est vraiment pratique puisque ça ne prend pas de place. Par contre, l’ouverture pose un problème. Comme le bouchon est recouvert d’une pellicule plastique, il faut parfois avoir recours à un couteau (ou les dents…pas bien). C’est assez embêtant pour un produit qui se veut nomade.

En terme de goût, toutes ces boissons ne sont pas agréables à boire. On reconnaît la saveur « bonbon anglais » pour le Red Bull, mais la boisson reste très âpre et amer. De même pour le Quick Energy. Bien qu’il soit mentionné « goût cocktail de fruits »… on cherche toujours. Au moins, le Lucozade qui est produit par GlaxoSmithKline a clairement l’odeur et le goût de médicament. Je n’y connais rien, mais ces saveurs amers sont peut-être dus aux hautes concentrations de substances énergisantes.

energyshot3

Pour ce qui est des effets, les fortes concentrations de caféine m’ont donné un petit regain d’énergie. En ce qui me concerne, je n’ai jamais été fan de ce genre de produits qui donnent une énergie artificielle. Un gros dodo ou une petite sieste font aussi bien l’affaire. Par contre, je comprends tout à fait les personnes qui, par manque de temps, ont recours aux energy shots.

Test: Blue Bear, l’energy drink de SPAR

Comme je vous l’annonçais la semaine dernière, Chloé (de Mi Amor) m’a rapporté pas mal de produits durant une virée in London. Aujourd’hui voici la  Blue Bear.

Vendue comme une boisson stimulante, Blue Bear n’est ni plus ni moins qu’une boisson énergisante. En effet, en faisant un tour du côté des ingrédients, on remarque qu’il y a 0.4% de taurine et 0.24% de glucoronolactone pour une canette de 250ml. Au niveau de la caféine, on tourne autour de 30mg/100ml.

Blue Bear est en fait une MDD (Marque De Distributeur) puisque c’est une marque du groupe de distribution alimentaire SPAR.

bluebearenergydrink

Rien qu’avec le nom et la couleur de ce produit, on en déduit tout de suite que Blue Bear ne va pas essayer de se démarquer de la concurrence et surtout du leader incontesté du marché Red Bull.  Il s’agit plutôt d’une « imitation ». Ainsi, l’ours bleu à la même couleur que le taureau rouge à savoir un jaune « pisseux » (pardonnez-moi l’expression, mais c’est ce qui est).

De même, l’odeur est très proche de celle du Red Bull tout comme le goût. On retrouve la fameuse saveur « bonbon anglais », mais pour le coup avec un petit arrière-goût de cidre. C’est très plaisant.

En conclusion, je ne vois vraiment pas de différence flagrante entre la boisson Blue Bear et la Red Bull mise à part la canette qui est un peu moins sexy. Vu que c’est une MDD, le prix doit surement être beaucoup moins élevé. C’est donc tout bénèf’ pour les accros au Red Bull: un goût, une couleur et une odeur identique pour un prix moindre.

Pub

Recherche

Revue de Presse

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Mots-clés

Articles récents



En passant