Test : White Corn Angel, le chocolat au maïs

Étrangement, je pensais que manger du chocolat n’était pas habituel en Asie. J’avais tort! Ici en Corée, en plus de trouver toutes sortes de barres et tablettes au chocolat de marques américaines, on déniche aussi des créations coréennes comme White Corn Angel.

White Corn Angel est une bouchée au chocolat blanc avec inclusion de billes craquantes à la farine de maïs. Histoire de pousser l’idée du chocolat au maïs à une autre niveau, White Corn Angel a l’apparence d’un épi de maïs.

Ce que je n’ai vraiment pas aimé dans ce produit c’est le gros gaspillage de matière à cause de l’emballage. Celui-ci a été conçu de manière à donner une sorte d’effet 3D. Est-ce que ce petit effet sympathique apporte un argument de vente si important qu’il justifie ce gâchis d’emballage ? Je ne pense pas.

Bon… et au niveau de la dégustation ça donne quoi ? Dès qu’on extrait la bouchée de son emballage individuel (suremballage ?), on ressent tout de suite une très bonne odeur de pop-corn. Les inclusions ne sont pas réalisées à partir de maïs soufflé, car sinon on aurait des morceaux de pop-corn dans le chocolat. A la place, il s’agit de billes croquantes fabriquées à partir de farine de maïs. Elles ont un fort goût de pop-corn, mais je ne saurais vous dire s’il s’agit d’un arôme de synthèse.

La petite déception provient du chocolat blanc qui a une saveur huileuse et laisse comme une impression de gras sur la langue. Dommage, car sinon ces bouchées au maïs auraient été démentes !

Test : Partinee, les sandwichs fourrés par Shany

Me voilà de retour après une petite semaine d’absence dédiée à la visite de Séoul. Cela ne m’a quand même pas empêché de préparer un test entre deux escapades.

Ce que j’aime vraiment dans Partinee c’est la présentation du sandwich qui est composé de deux mies de pain « soudées » entre elles et fourrées d’une pâte à la fraise ou à la cacahuète. On nous indique sur le packaging qu’il s’agit d’un sandwich de poche.

 

Alors que je suis totalement séduit par l’apparence de ce produit, le goût m’a laissé plus que dubitatif. L’odeur du Partinee à la cacahuète était pourtant très engageante puisque j’ai retrouvé les délicieuses effluves du beurre de cacahuète. Une fois en bouche c’est la désillusion totale ! Où est passé le goût de la cacahuète ?! Tout ce que l’on ressent c’est la texture mousseuse et un peu gélatineuse de la pâte. Urk ! C’est exactement la même chose pour la version à la fraise. L’espèce de pâte mousseuse et gluante avait un goût de fraise plus que chimique. Essayez de croquer dans une limace trempée dans un mauvais médicament à la fraise. Les sensations devraient être similaires.

Je pense que l’idée du sandwich fourré et scellé sur les côtés devrait être introduite en France, mais dans une version salé et plus qualitative. Chers amis industriels… au boulot !

Pour revenir sur les résultats du concours Milka Snax, les deux personnes qui recevront des gourmandises à croquer sont Aurelia C. de Grandvillars et Gaëlle S. de Toulouse ! Encore une fois, merci à toutes et à tous pour votre participation !