Test : Pocket Coffee, l’expresso italien dans la poche

Les produits que l’on trouve aux caisses sont typiquement le genre d’articles que l’on achète sur un coup de tête, que ce soit la boîte de chewing-gum pour la voiture ou bien la barre chocolatée pour combler un petit creux. Et bien c’est de cette manière que j’ai découvert et acheté Pocket Coffee, une gamme de chocolat fabriquée par Ferrero.

Ce qui m’a intéressé dans Pocket Coffee c’est l’idée de dire « on vous propose un moyen de retrouver le goût d’un véritable expresso italien avec un bon chocolat quand vous le voulez, où vous le voulez et sans machine ». Pour ce faire, on retrouve dans chaque bouchée de 12g :

  • 54% d’un fourrage liquide à base d’expresso
  • 23% de chocolat noir
  • 14% de chocolat au lait
  • la quantité totale de cacao est de 24% et 19% pour les extraits de café et d’expresso 100% arabica

Pour continuer dans les chiffres, on apprend qu’il faut environ 24h pour fabriquer Pocket Coffee, de la torréfaction des graines de café jusqu’au remplissage des bouchées. Pour garder toutes les saveurs, le coeur liquide (comme les chewing-gum) est intégré le plus rapidement possible dans le chocolat. Cela permettrait de garantir un goût très proche d’un vrai expresso que l’on dégusterait avec un bon morceau de chocolat noir.

Après, entre la théorie et la pratique… Hum…

Je trouve l’idée vraiment géniale, la texture très intéressante et surprenante, mais le goût ne m’a pas convaincu. Lorsque l’on croque dans Pocket Coffee, on découvre que le coeur liquide d’expresso est emprisonné dans une sorte de coque qui me semble être à base de sucre. Ce sont les 3 différentes sensations, le fondant du chocolat, le craquant de la coque et la « fluidité » du coeur qui font que la texture finale est vraiment top. Le goût est comment dire… décevant. On ressent bien la force du chocolat noir (mais je préfère de loin celui au lait), mais pas du tout la subtilité des arômes d’un bon expresso. J’ai trouvé  le coeur bien trop sucré et acide. Ca ne fonctionne pas. Et puis, entre nous, un expresso froid…

L’emballage n’indique pas s’il y a la présence de caféine dans Pocket Coffee. S’il y en a et même si ce n’est pas le positionnement choisi par Ferrero, ça pourrait être une forme de chocolat énergisant, non ?