Test : le Philadelphia au saumon par Kraft Foods

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, le Philadelphia a tout de suite eu sa place dans le frigo dès qu’il est venu s’installer dans les linéaires français en avril 2011. Lors de sa sortie il n’y avait que la version classique alors que la gamme est bien plus large comme le montre le Philadelphia aux fruits en Corée du Sud, Philadelphia Duo disponible en Belgique et au Luxembourg ainsi que le Philadelphia Miel que l’on trouve en Allemagne. Par la suite, on a vu arriver le Philadelphia au concombre, au chocolat et au saumon sur le marché français. Alors que le Philadelphia au chocolat Milka était plutôt une réussite, voyons voir ce que donne le Philadelphia saumon fumé & aneth.

Dans cette version, on retrouve entre autre 4.5% de saumon fumé, des oignons, du sel, de l’ail, des arômes, de l’aneth, du poivre, du jus de citron concentré et de la fumée (si quelqu’un pouvait nous dire à quoi sert-elle ?). Dès l’ouverture de l’opercule, j’ai été surpris de la couleur qui était vraiment blanche. En effet, je m’attendais à une couleur plus « saumonée », orange. A croire que pour moi, tous les produits à base de saumon doivent être orange comme le sirop de menthe se doit d’être vert ?

Au niveau de l’odeur, on ressent bien l’aneth et surtout le saumon ce qui met tout de suite l’eau à la bouche. La texture est quant à elle plus onctueuse et moins ferme que celle de du Philadelphia classique. En bouche, on note la présence de petit morceaux de saumon tout a fait agréables. Enfin, on finit sur le goût totalement satisfaisant ! C’est frais, plein de saveurs avec le saumon  et bien citronné. J’ai particulièrement apprécié ce petit côté acidulé. Au top sur des blinis à l’apéro.

N’hésitez pas à le goûter.

Du Philadelphia au chocolat en France et aux Etats-Unis

L’info a pas mal tourné la semaine dernière. Le cream-cheese américain Philadelphia, apparu en France il y a bientôt un an, va être décliné dans des versions chocolatées !

Pour la France, Kraft souhaite toucher à la fois les adultes et les enfants grâce à un co-branding avec Milka. Le Philadelphia au chocolat Milka n’est pas vraiment une nouveauté puisque je l’avais découvert il a plus d’un an lors d’un séjour en Allemagne. Le test était plutôt positif ! Vous pourrez le découvrir à partir du 15 mars 2012. N’hésitez pas à venir donner vos impressions par la suite !

Trois autres références arriveront aussi bientôt dans nos linéaires. Ce sont les Philadelphia Light Nature et Ciboullette et Saumon/Aneth.

Le lancement qui m’intéresse le plus ce passe aux Etats-Unis ou Kraft propose carrément une nouvelle gamme chocolatée appelée Indulgence. Celle-ci comportera trois recettes : chocolat noir, au lait et blanc. Une vidéo promotionnelle typiquement américaine est déjà disponible en ligne.

Mouais, elle ne m’a pas convaincu. Et puis je ne pense pas que le choix de trois des quatre femmes soit judicieux…

Test : Le Philadelphia Duo et deux extras

Philadelphia se décline en des dizaines de versions comme MiamZ nous l’a déjà fait savoir par de multiples articles (voir les tests du Philadelphia au chocolat Milka et celui des versions à la fraise et à l’ananas).

Je vais vous présenter ceux qui ont conquis mon estomac ces derniers temps : les Philadelphia Duo que l’on peut trouver qu’en Belgique et au Luxembourg (peut-être au Pays Bas, mais n’y étant jamais allé, je ne m’avancerai pas).

Ils se présentent tous sous la même forme : une coque ovale comme tous les Philadelphia. Par contre, l’ouverture est différente : on ouvre le socle et on retourne le fromage sur ce fond. On enlève le papier de protection et hop, le voilà prêt à être dégusté.

Ce Philadelphia est conçu d’un contour au goût neutre et d’une consistance assez ferme, genre petit fromage moulé. A l’intérieur se trouve une mousse très légère : c’est là que se concentre le goût.

Le tout ne s’étale pas très bien, car le produit est plutôt fait pour couper une belle tranche à mettre sur un morceau de pain.

Et niveau gout ? Commençons par celui qui me fait rêver la nuit !

  • Philadelphia Duo Thym et Miel

Que l’on attende d’avoir la tranche sur un bout de pain ou que l’on fasse le gourmand et que l’on morde dedans sans le pain (devinez a quel groupe j’appartiens ?), le goût reste le même : un mélange très fin de miel, touche sucrée très légère, et de thym qui vont parfaitement ensemble.

Les saveurs explosent en bouche, se mélangeant à la neutralité et à la consistance du fromage entourant la mousse .

  • Philadelphia Duo Ail et Fines Herbes :

La consistance reste la même. Niveau goût, je trouve que l’ail et les fines herbes ne sont pas assez forts et se noient dans le reste du fromage. Il est parfait pour quelqu’un n’aimant pas les fromages frais trop puissants. On peut trouver dans la mousse des petits bouts de fines herbes.

  • Philadelphia Duo Nature :

La consistance reste la même. Niveau goût : aucun ! Je ne vois pas trop l’intérêt de ce produit, à part d’avoir un fromage mousseux au centre. Le goût n’est pas non plus celui du Philadelphia normal, il est vraiment neutre. Un goût de rien.

Conclusion : sur ces trois déclinaisons, sans hésitations (vous l’aurez compris) la version Thym et Miel est la meilleure à mon goût : originale, ne dégoûte pas même après deux ou trois tranches, très fine et subtile.
Les deux autres présentent peut d’intérêt niveau saveurs/nouveauté, mais raviront les amateurs de mousse.

Les extras !

  • Philadelphia Extra Ail Light:

Un Philadelphia spécial Hiver (je ne vois pas trop le rapport avec l’ail. Si quelqu’un le comprend ?), de consistance égale aux autres Philadelphia.

Rien de bien spécial: on dirait un peu un Boursin, mais pas avec la force d’un Boursin. On sent bien l’ail, mais cela conviendra également à des personnes n’aimant pas les fromages frais trop fort.

Pourquoi Light sachant que je n’ai pas trouvé de version pas light ? Aucune idée …

  • Philadelphia Miel :

Un Philadelphia trouvé en Allemagne. Je ne crois pas que cela soit une édition spéciale, le packaging étant tout à fait normal.

Il est de consistance égale aux autres Philadelphia.

Un Philadelphia de petit déjeuner, sucré (un peu trop à mon goût, mais le miel étant très sucré cela me parait normal). On sent très bien le miel, comme si l’on en mettait vraiment sur du Philadelphia nature. Mais on doit s’arrêter après une ou deux cuillères, car le sucre peut dégoûter assez vite.

Merci beaucoup à Alles pour ses tests et ses photos !

N’oubliez pas non plus de me donner votre recette préférée à base de café. Vous remporterez peut-être une machine Tassimo !

Test : Le Philadelphia « soft » fraise et ananas

Même si le fromage n’est pas un produit bien populaire en Corée, on trouve quand même du cream cheese à la manière de la célèbre marque Philadelphia. Lorsque j’étais en Allemagne, j’ai pu déguster la version au chocolat en co-branding avec Milka. Voilà maintenant que je viens de goûter aux déclinaisons « soft » à la fraise et à l’ananas.

Je ne sais pas pourquoi l’adjectif « soft » a été ajouté, car je n’ai pas trouvé que la texture était différente de la version originale. Peut-être que la recette du Philadelphia en Corée est bien plus ferme que celle auquelle nous sommes habitués.

Les deux recettes m’ont totalement déçu, à la limite de l’écœurement après une mini cuillère. C’est pour dire ! La version à la fraise à la même odeur qu’un Panier de Yoplait à la fraise, mais le goût est juste farfelu ! Imaginez manger des fraises avec du sel et vous me direz si c’est bon ou pas. Ce fromage ne m’a pas du tout plu, mais il plait certainement aux coréens quand on sait qu’ils mangent des pommes de terre avec du sucre.

On peut faire le même constat, en pire, pour la déclinaison à l’ananas : un mélange sucré/salé qui ne fonctionne pas à mon goût. En plus, le cream cheese à une texture rapeuse comme s’il y avait des fibres de l’ananas à l’intérieur.

URK !

Grégory Cuilleron et Romain Tischenko font la pub de Philadelphia

Cela fait depuis le mois d’avril 2011 que Kraft a introduit sa marque phare de cream cheese, le Philadelphia, sur le marché français. Afin d’appuyer ce lancement, une première vague de pub TV  a été diffusée au mois de juin avec en vedette Mathilda May, une actrice française qui m’était et m’est toujours inconnu.

Du 17 octobre au 13 novembre 2011, une nouvelle campagne arrive sur les écrans où vous retrouverez deux « vedettes » du petit écran que sont Grégory Cuilleron (Un Dîner Presque Parfait & Top Chef) et Romain Tischenko (Top Chef). L’idée a été de mettre en avant le Philadelphia par le biais de trois recettes différentes où bien entendu le cream cheese apporte la touche finale qui rendra votre plat parfait !

  • Philadelphia Nature « les crevettes sautées »

  • Philadelphia Concombre « la poêlée de légumes « 

  • Philadelphia Ail & fines herbes « le pavé de bœuf »

Bien qu’à mon sens ces spots de pub ciblent une catégorie plus jeune de la population que celui avec Mathilda May, le slogan final « oh my gosh » n’a pas été changé. Je le trouve tout simplement naze.

Alors, ça vous donne envie d’en acheter ? En ce qui me concerne… pas du tout !

Pub

Recherche

Revue de Presse

  • No bookmarks avaliable.

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Étiquettes

Articles récents



En passant