Le kit de fabrication de fromage frais

Si pour vous le DIY (Do It Yourself ou Fait Maison) va plus loin que d’ajouter un peu d’eau à une préparation comme celle du Crumble de la gamme Les Inratables par Francine, alors je pense que le kit de fabrication de fromage frais des Laboratoires Abia ne devrait pas vous faire peur ! C’est grâce à Gregory de Cookmyworld que j’ai eu connaissance de ce produit.

L’idée est donc de pouvoir fabriquer très simplement ses propres fromages frais à la maison à partir de n’importe quel type de lait que l’on trouve dans le commerce. Il est préférable d’utiliser du lait cru frais plutôt que du lait UHT, car le temps de prise sera de 3h au lieu de 12h. Salé ou sucré, vous serez maître dans la réalisation de votre fromage frais.

Vous retrouverez dans ce kit :

  • Une boîte qui sert de cuve de coagulation
  • Un couvercle qui sert de bac d’égouttage
  • Six faisselles de 20 cl
  • Un thermomètre
  • Une louche en mélaminé blanc
  • Cinq sachets de ferments lactiques aromatiques
  • Cinq sachets de présure
  • Deux dosettes de quatre différents mélanges d’épices
  • Le mode d’emploi descriptif du procédé de fabrication


Chaque kit permet de transformer de 1 à 10L de lait ce qui représente 6 à 30 fromages. Si vous venez à cours de présure ou de ferment lactique, il est aussi possible d’acheter des recharges.

Comptez 19.95€ pour le kit et 13€ pour la recharge. En vente uniquement en ligne.

Test : le Philadelphia au chocolat Milka

Pour cette opération de co-branding, Kraft a choisi de mettre en valeur deux de ces produits phares : le fromage frais Philadelphia et le chocolat Milka. De cette fusion est née tout naturellement un Philadelphia au chocolat Milka.

C’est en faisant des courses avec trois amis (Marco, Pacos et Patri – dédicace !), que j’ai découvert par hasard cette pâte à tartiner / ce fromage frais. C’est vrai que je ne sais pas trop comment appeler ce produit. Ce qui est certain, c’est qu’on retrouve 45% de fromage frais et 22% de chocolat.

Dès que l’on ouvre la boîte violette, on remarque tout de suite que la texture n’est pas celle d’une pâte à tartiner classique. Le brillant et la couleur rappelle un peu les crèmes au chocolat. Et bien il s’avère que c’est le cas, enfin presque. La texture en bouche est très intéressante, car c’est à mi-chemin entre une pâte à tartiner et une crème au chocolat. Ainsi, on retrouve l’onctuosité de la crème avec le côté « colle aux dents » d’une pâte à tartiner. Personnellement j’adore. Tout comme la texture, le goût est à l’opposé de celui des pâte à tartiner sûrement dû, entre-autre, au fait qu’il n’y ait pas de noisettes. Essayez d’imaginer une tablette de chocolat au lait Milka avec un fourrage goût toffee/caramel mou type Quality Streets. Bien que ce soit quand même assez sucré, une pointe d’acidité fait son apparition en fin de bouche (genre je déguste du vin).

En ce qui me concerne je n’étalerai pas le Philadelphia au chocolat Milka sur du pain. Mon conseil serait d’en manger une petite cuillère avant de boire un bon expresso. Le top !

Pour rester dans les infos sur le Philadelphia, sachez que Kraft est en train de tester une possibilité d’introduire ce fromage frais sur le marché français. Selon Linéaires, l’expérimentation a lieu dans Carrefour et Géant Casino et Carrefour du Sud-Est, dans les environs d’Angers et dans les Monoprix parisiens. Si les tests de vente sont concluants, on pourra enfin faire des cheesecakes maisons !

Avant de terminer, sachez que Balade vient de lancer en Belgique une nouvelle pâte à tartiner qui serait moitié moins calorifique d’une pâte classique.

Comptez 295 kcal pour 100g de Philadelphia au chocolat Milka et une disponibilité en Allemagne. Pour la France, je ne sais pas.