Test : Doubleshot Energy + Coffee, l’energy drink par Starbucks

On continue la SED avec des produits que j’ai rapportés de New York.

Outre-Atlantique, le cafetier la chaîne multinationale qui vend du café (très) allongé Starbucks propose aussi à la vente des boissons à sa marque. Ainsi, en plus du Frappuccino en bouteille, on trouve aussi une gamme de boisson que j’aime appeler des « energy milk ». En effet, on part d’une base de café au lait en y rajoutant tout plein de choses comme de la taurine, du guarana, des vitamines, du sucre, des édulcorants et tout un cocktails d’additifs…

En terme de quantité, on retrouve dans les deux canettes (443ml) suivantes 1800mg de taurine, 90mg de taurine et de la caféine (146mg) provenant du café.

Au final, ce n’est pas tellement étonnant que Starbucks propose aussi de telles boissons puisque le café est en soi une boisson énergisante.

Par contre, j’ai découvert un « petit truc » intéressant. En faisant une recherche avec les chiffres du code barre, on remarque que le fabricant de ces boissons n’est autres que la petite PME américaine Pepsi-Cola. Cela est aussi confirmé lorsque l’on s’intéresse un peu au distributeur. Il s’agit de North American Coffee Partnership, qui n’est autre qu’une joint venture entre Starbucks et Pepsi-Cola.

Après cette petite mise en bouche, je vous invite à passer au plat principal.

  • Doubleshot Energy + Coffee Mocha

J’ai été surpris d’entendre un Pshit lors de l’ouverture de la canette, car cette boisson n’est pas gazeuse. C’est peut-être un sorte de gaz rajouté pour conserver le mélange. Quoi qu’il en soit, on sent une odeur que je trouve agréable de café au lait.

Par contre, une fois en bouche on se retrouve avec une boisson qui n’a plus trop le goût de café. C’est plutôt un savant mélange de sucre et « d’arômes naturels ». Cette boisson reste buvable, mais déplaira certainement aux personnes qui n’aiment pas les boissons sucrées. Car oui, cette boisson est trop sucrée.

  • Doubleshot Energy + Coffee Vanilla

On commence toujours avec ce Pshit surprenant et une odeur très forte de vanille. Au niveau de la couleur (colorant caramel), elle est identique à la boisson Mocha, tout comme sa composition. La seule différence notable est donc la saveur et l’odeur (adieux l’odeur de café).

Et bien on retrouve toujours cette sensation de boire une boisson très sucrée, mais avec cette fois-ci un arrière-goût de vanille qui persiste en bouche.

Si je devais choisir entre une de ces deux recettes, je choisirais Mocha, car elle sent le café et n’a pas cet arrière-goût. Le gros défaut qui fait que je ne rachèterai pas ces boissons, c’est qu’on boit plus du lait sucré aromatisé, qu’un café au lait.

En tout cas, avec cette gamme, Starbucks reste fidèle à ce qu’elle sait faire de mieux, à savoir des boissons (très allongées) avec beaucoup de lait, pas mal d’arômes et peu de café.

Et n’oubliez pas que vous avez jusqu’à dimanche pour vous inscrire au concours Burn. A gagner, 12 shots du Burn Energy Shot. C’est par là!

Retrouvez les boissons énergisantes testées lors de la SED:

Le Starbucks ça fait grossir. Si si!

Hier dans Le Figaro, on pouvait lire un article consacré aux enseignes qui nous vendent du café allongé avec du sirop, du lait ou des glaçons comme Starbucks, Caffè Nero ou Costa Coffee.

L’étude sur laquelle s’est appuyé le journaliste provient du World Cancer Research Fund (WCRF). Il s’agit d’un organisme qui se charge de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer au Royaume-Unis.

FrappuccinoMochaDarkBerry

Cette étude pointe notamment du doigt le Frappuccino Mocha Dark Berry qui a été lancé par Starbucks cet été. En effet, si vous décidez le prendre en Venti (la plus grosse taille) vous aurez le droit à 487 millilitres de café, lait entier, crème et sucre. Et tout cela pour l’équivalent de 561 calories, ce qui équivaudrait selon l’étude du WCRF au « quart de la ration calorique quotidienne d’une femme adulte».

Au moins, maintenant on est au courant!