Test : Red Bull Edition Red, Blue et Silver

Annoncées en mars 2012, les trois nouvelles recettes de Red Bull sont disponibles depuis un mois environ. Pour rappel, les trois saveurs de la gamme Edition sont myrtille (Blue), citron vert (Silver) et cranberry (Red) avec un visuel différent par canette marqué par des couleurs bleue, argent et rouge.

Pour ce qui est du cocktail énergisant, les trois recettes sont similaires puisqu’elles contiennent toutes de la taurine (0.4%), de la caféine (0.03% soit 32mg/100ml) ainsi que l’habituelle brochette de vitamines B3, 5, 6, 7 et 12. En parcourant un peu plus la liste des ingrédients, on remarque que les recettes Red et Blue possèdent des colorants classés dans deux types de dénomination :

  • « colorants » : riboflavine, caramel et bleu brillant FCF
  • « colorants alimentaires » : concentrés de carotte, cassis, hibiscus et carthame

Bien que j’imagine que tous ces colorants soient « alimentaires », la différence proviendrait-elle du fait que certains soient naturels et d’autres chimiques ? Si quelqu’un pouvait nous éclairer ce serait sympa.

Pour terminer avec les différences dans la formulation des recettes autres que les saveurs, on note que la Silver contient des stabilisateurs que ne sont pas dans les deux autres références. Celui appelé « ester glycérique de résine de bois » m’a particulièrement fait sourire.

Je me demande bien pourquoi est-ce que Red Bull s’obstine à sortir des boissons aux goûts plus qu’improbables ? En effet, alors que certaines marques arrivent à donner un goût de fruits rouges qui a vraiment le goût de fruits rouges à un energy drink, Red Bull reste dans ses saveurs chimiques et difficilement descriptibles. On ressent vaguement des saveurs de myrtilles et de cranberry alors que le citron a un côté trop médicamenteux. Ce qui caractérise globalement les trois recettes c’est la prédominance du goût chimique et la très forte sensation sucrée. Aucunes des recettes ne laissaient paraître un aspect fruité ou frais. S’il y en avait une a choisir, ce serait la Blue qui pour moi avait le goût le plus naturel ou pour dire autrement, le moins chimique. J’ai quand même apprécié les couleurs qui sont franchement plus plaisantes que le jaune de la recette classique.

Est-ce que Red Bull Edition arrivera à rester en rayon sans pour autant cannibaliser les ventes de Red Bull classique ? Le temps nous le dira…

Les nouvelles publicités de Red Bull

Comme lors de son lancement français, Red Bull sort une nouvelle série de publicités qui ne laisseront pas indifférentes. La première reprend et détourne la scène de la Nativité lorsque les rois mages se rendent dans l’étable. Sa diffusion à la télé est terminée et elle est remplacé par 3 autres spots : un super-héros qui ne peut pas sauver une victime parce qu’il n’a plus de Red Bull, une reprise de la théorie de l’évolution par Darwin et un petit garçon qui se rend dans un club de strip-tease.

La publicité suivante est non-autorisé pour la télévision, mais sera visible au cinéma du 9 février au 8 mars 2011.

Alors vous en pensez quoi ?

Test : Rhino’s, l’energy drink à la canneberge

Pour cette 4ème (et certainement dernière) Semaine Energy Drink, on va terminer avec un test fruité.

Commercialisée par l’entreprise éponyme basée à Munich, Rhino’s reprend comme logo un animal plutôt répandu dans le milieu des boissons énergisantes. En effet, on retrouve le rhinocéros – synonyme de force – dans les chewing-gum énergisants Black Rhino ou bien encore pour Long Horn, un energy drink découvert au SIAL 2008.

Tout comme Sexergy, on retrouve dans Rhino’s des jus de fruits à base de concentrés.  Ce sont donc 27% de jus de canneberge et 3% de jus d’aronia. Ce fruit qui était pour moi jusqu’à lors inconnu, est une petit baie au goût amer et astringent. Le taux de caféine est de 31mg/100ml. De la vitamine C et 0.02% de guarana viennent compléter le cocktail énergisant.

On retrouve presque le même rouge que Sexergy, à la différence que celui-ci est d’apparence  plus trouble. L’odeur est vraiment agréable et engageante puisqu’on est dans les fruits rouges. Le plus surprenant arrive une fois en bouche. On commence par la saveur bien distincte de la canneberge, pour continuer sur des notes d’acidité et terminer sur de l’astringent. Ces trois différentes sensations font de Rhino’s une boisson énergisante plutôt plaisante à boire.

Bon weekend !

N’oubliez pas que vous avez jusqu’au dimanche 21 novembre pour vous inscrire au concours Pepperidge Farm. Vous pourrez gagner une des 5 boites collector d’un kilo de cookies !

Test : Sexergy, l’energy drink à la cerise

Alors que la 4ème édition de la SED a plutôt mal débuté avec deux energy drinks complètement banals (Magic Man et Effect), voilà enfin une boisson plutôt intéressante.

Produite par la branche allemande de l’entreprise suisse Fecundo Amare AG, Sexergy est un energy drink qui développerait votre sex-appeal. Rien que ça ! Mise à part le nom de la boisson et le visuel de la canette, rien dans les ingrédients ne vient justifier ce positionnement. En effet, ce sont les mêmes que pour toutes les autres boissons énergisantes, à la différence que l’on retrouve des jus de fruits à base de concentrés : cerise (8%) et baie de sureau. Le cocktail énergisant est composé de 30mg/100ml de caféine, de la taurine (0.38%) et les vitamines B3, B5, B6 et B12.

La couleur rouge était tout à fait prévisible et ça aurait été bizarre d’en avoir une autre. Etonnamment, on ne ressent presque pas les odeurs de cerise et de baie de sureau. L’odeur est celle d’un energy drink classique. Par contre en bouche c’est plutôt agréable et même bon en comparaison avec les deux boissons précédentes. On ressent bien la douceur de la cerise. Au niveau de la baie de sureau je ne me prononcerai pas, car je ne connais pas son goût. La sensation de sucrée n’est pas omniprésente, mais on termine sur de l’âpreté.

Bon, il va de soit que mon sex-appeal n’a pas explosé après avoir consommé Sexergy. Même si ce n’est pas le meilleur qu’il m’est arrivé de goûter, ça n’en reste pas moi une très bonne référence. Belle surprise.

Il ne vous reste plus que quelques jours pour vous inscrire au concours Pepperidge Farm et tenter de gagner une boîte de cookie de près d’un kilo !

Test : Effect, l’energy drink de qualité

Pour cette 4ème édition de la SED, on va passer au test d’Effect. Fabriqué par l’entreprise MBG International Premium Brands GmbH, Effect est vendu comme un energy drink de haute qualité. Mouai…

Lors du test du Magic Man, je disais que je n’étais pas séduit par le visuel de la canette. Et bien avec Effect… Heu comment dire… C’est encore pire. Peut-être un clin d’oeil à la varicelle (humour). Le cocktail énergisant est classique de chez classique : 0.4% de taurine, 0.032% de caféine, du glucuronolactone et la brochette de vitamines habituelles.

Cet energy drink de haute qualité, après dégustation, n’est ni plus ni moins qu’une copie conforme du Red Bull. Même couleur, même goût et même odeur.

Bon, c’est pas tout, mais je commence à en avoir assez de tester des copies du taureau rouge. Peut-être que cette SED sera la dernière.

Si vous êtes accros aux cookies, alors le concours Pepperidge Farm devrait vous intéresser. A gagner : 5 boîtes de près de 1kg !

Pub

Recherche

Revue de Presse

  • No bookmarks avaliable.

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Étiquettes

Articles récents



En passant