Le marché des produits sucrants dans tout ses états !

Bien que simple et limité en apparence, le marché des produits sucrants (sucres et édulcorants naturels ou de synthèses) est beaucoup plus vaste, complexe et intéressant qu’on le croit. L’année dernière, la stévia  a énormément fait parler d’elle, portée par la force de frappe de deux géants du secteur : Cargill (Pure Via) et Whole Earth Sweetener (Truvia). Pour faire simple, la stévia fait partie de la famille des édulcorants naturels, puisque c’est de cette plante que sont extraites les deux substances sucrantes que sont la stévioside et la rébaudioside A. Je vous invite à découvrir un article plus complet sur la stévia pour en savoir beaucoup plus sur ce produit (historique, effets, produits…).

Les sensations en bouche d’un petit morceau de Pure Via sont vraiment étonnantes. On retrouve effectivement le côté sucré, mais qui est accompagné d’une impression de fraîcheur et de légère acidité. Le goût de réglisse typique de la stévia est quasiment imperceptible. Les ingrédients composants Pure Via sont de la rébaudioside A, de l’érytehritol (apporte le côté rafraîchissant), des arômes naturels et de la cellulose.

Si comme les deux marques citées précédemment proposent des produits sucrants uniquement à base de stévia, d’autres comme Téréos (Beghin Say) ont sorti des sucres « allégés ». En effet, avec sa gamme Ligne composées d’un mélange de sucre et de stévia, Téréos offre des morceaux 50% plus petits qu’un morceau classique pour le même pouvoir sucrant.

Surfant sur la tendance du naturel, des marques comme Vivis (groupe Distriborg) mettent en avant la source plus que le nom de l’édulcorant. Ainsi, le sucre de bouleau n’est autre que le xylitol qui est un édulcorant naturel extrait de l’écorce de bouleau. On notera qu’il fait partie de la même famille que l’érytehritol et on le retrouve dans beaucoup de chewing-gum « sans sucres » qui donnent l’haleine fraîche.

Enfin, il est a parier que dans quelques années le Luo Han Guo va beaucoup faire parler de lui. Originaire de deux comtés du Sud de la Chine (Yongfu et Lingui), ce fruit a un pouvoir sucrant 300 fois supérieur par rapport à celui du sucre alors que celui de la stévia n’est « que » de 200. L’autre avantage de cet édulcorant naturel est qu’il n’a pas d’arrière-goût, gros problème de la stévia. Signifiant « fruit de la longévité », le Luo Han Guo est utilisé depuis des siècles pour traiter la fièvre , ce fruit aide aussi à soigner le rhume et la pneumonie, et aurait donc des propriétés comparables à celles de l'homéopathie. Sa faculté sucrante provient du mogroside 5, substance qui aurait des propriétés antioxydantes prévenant les cancers. Il est intéressant de noter que beaucoup de personnes vivants à proximité des cultures vivent plus de 100 ans. Le lien n’a pas été prouvé, mais beaucoup d’études sont en cours pour tenter d’en savoir plus sur ce fruit si prometteur.

Des industriels comme Sunrider n’ont pas attendu les preuves formelles pour lancer des « potions anti-âges » telles que Vita Fruit. En mélangeant une cuillère à soupe dans 240 ml d’eau, on obtiendrait les effets décris sur ce site. Les ingrédients composants Vita Fruit sont : miel, argousier faux-nerprun, luo han guo, essence de citron, melon d’hiver, dattes, zeste d’orange, bigarade.