Volvic présente sa nouvelle bouteille d’origine végétale

C’est lors d’une conférence de presse qui a eu lieu en début de semaine que Véronique Penchienati, directrice générale de Danone Eaux France, a annoncé le lancement en octobre 2010 de la nouvelle bouteille de Volvic (groupe Danone).

Ce nouvel emballage sera composé de 20% de « bio plastique » fabriqué grâce à des résidus de cannes à sucre. Pour pouvoir briller en société, voici comment on fabrique ce plastique selon La Croix :

  • La canne à sucre est transformée en éthanol,
  • puis en éthylène glycol,
  • pour enfin être mélangé de l’acide téréphtalique.

On apprend qu’il serait compliqué d’intégrer plus de 20% de ce « bio plastique » dans la composition des nouvelles bouteilles. Au-delà, la qualité et la conservation de l’eau pourrait être altérées. Il y a quasiment un an, Coca-Cola mettait sur le circuit sa PlantBottle, une bouteille qui est aussi fabriquée à partir de cannes à sucre. A la différence de celle de Volvic, la PlantBottle contient jusqu’à 30% de « bio plastique ». Je ne sais donc pas pourquoi d’un côté la limite est de 20%, alors que de l’autre on atteint les 30%. Si vous avez une idée ou une réponse, n´hésitez pas à me la soumettre.

Bien que ce plastique végétal soit entre 15 à 20% plus cher que son homologue à base de pétrole, le prix de la Volvic ne bougera pas (ou en tout cas pas tout de suite). Et pour que nous – les consommateurs – puissions reconnaître de loin et du premier coup d’œil la nouvelle-bouteille-Volvic-à-20%-d’origine-végétale-mais-100%-recyclable-si-si-c’est-marqué-sur-l’étiquette, les gens de chez Danone ont coloré le bouchon en vert.

J’aimerai attirer votre attention sur Earth Water, une nouvelle marque d’eau en bouteille propriétaire de l’ONG éponyme. Cette bouteille appelée Enso est composée de PET dans lequel on a intégré Ecopure. Il s’agit d’un additif permettant à Enso d’être 100% biodégradable et 100% compostable. Alors que les bouteilles classique mettent 100 ans à se dégrader, Enso disparait après 1 à 5 ans.

La petite histoire de l’eau en bouteille

Acheter de l’eau en bouteille est certainement une solution assez pratique. En effet, au lieu de se trimballer toute la journée sa bouteille qu’on aura pris soin de remplir le matin avec de l’eau du robinet, il est plus simple d’acheter une bouteille d’Evian ou de Vittel au supermarché puis de la jeter dès qu’on la terminée. Mais il a quand même de gros points négatifs tels que son prix ou bien son impact sur la planète.

La vidéo ci-dessous explique très clairement les problématiques liées à la consommation d’eau en bouteille. Malheureusement, cette vidéo est en anglais. Pour les anglophobes, je vous ai traduit les passages que j’ai jugé les plus importants.

  • Dans beaucoup de cas, l’eau en bouteille est moins contrôlée que l’eau du robinet.
  • Lors des tests de goût, les personnes préfèrent l’eau du robinet à l’eau en bouteille.
  • Les entreprises de bouteilles d’eau ont pour argument : nous répondons à une demande des clients. Mais qui demanderait un produit moins durable, avec moins de goût et beaucoup plus cher que l’eau du robinet qui est quasiment gratuite?
  • L’eau en bouteille coûte quasiment 2000 fois plus cher que l’eau du robinet.
  • Les personnes aux USA achète plus d’un demi millions de bouteilles d’eau par semaine. C’est suffisant pour faire plus de 5 fois le tour de la planète.
  • La source de tout cela : la demande fabriquée. En effet, les entreprises doivent vendre toujours plus pour continuer à grossir.
  • Dans les années 70, les entreprises de boissons non alcoolisées ont commencé à avoir peur en voyant que les prévisions de croissance commençaient à se stabiliser. C’est pour cela qu’elles se sont tournées vers l’eau du robinet.
  • Au début, les gens ont rigolé, car ils disaient que ce n’était qu’une mode et qu’après tout, l’eau était gratuite.
  • Comment faire acheter de l’eau en bouteille aux gens? On commence par leur faire peur de l’eau du robinet, puis on vend du rêve avec de jolis visuels mettant en avant une nature immaculée.
  • 1/3 de l’eau en bouteille vendue aux USA vient du robinet (ex: Dasani ou Aquafina).
  • Une pub de Nestlé disait : L’eau en bouteille est le produit le plus respectueux de l’environnement.
  • Pour faire une bouteille d’eau il faut du pétrole (production et transport). La quantité de pétrole nécessaire à la production d’une année entière de bouteilles d’eau aux USA permettrait de faire le plein d’un million de voitures.
  • 80% des bouteilles d’eau usagées sont enterrées ou brûlées. Les 20% de bouteilles restantes sont envoyés en Inde pour y être recyclées.
  • Dans beaucoup d’endroits, l’eau du robinet est pollué… a cause entre-autre des usines de bouteilles d’eau.