Test : le bol de ramen « minute » par Tanoshi

N’ayant pas le temps de me faire un « vrai » dîner hier soir, j’ai décidé de tester le bol de ramen saveur Teriyaki par Tanoshi.

Tanoshi est une marque du groupe Distriborg (Krisprolls, Bjorg ou bien Gayelord Hauser) présentée comme une « marque transversale de produits japonais » qui serait même la « meilleure ambassadrice de la cuisine nippone ». C’est dire ! Ils n’ont donc pas intérêt à se louper… Ce qui est marrant, c’est que ce produit d’inspiration japonaise est fabriqué par une usine thaïlandaise pour une entreprise française.

Le contenu de la boîte qui fait aussi office de bol est composé d’un sachet de nouilles japonaises (190g),  de la sauce Teriyaki (90g) et d’une cuillère/fourchette en plastique. Il n’y a pas besoin d’être un chef étoilé pour préparer ce plat puisqu’il suffit de verser la sauce sur les ramens puis d’oublier le tout pendant 3 minutes au micro-ondes.

Pour l’instant tout va bien… sauf qu’après 2 minutes, l’odeur qui s’échappait du micro-ondes piquait le nez à la manière du dissolvant utilisé pour enlever le vernis à ongles ou la colle des pansements. Urk ! Ensuite, il m’a été impossible de mélanger la préparation avec l’ustensile fourni tellement il était de mauvaise qualité ! La cuillère/fourchette se pliait dans tous les sens. Ce n’est pas le top si on a est amené à manger ce plat au bureau et que l’on a pas accès à des couverts dignes de ce nom.

On notera que la dégustation n’est pas si catastrophique. Ça reste mangeable, même si ça ne va pas casser trois pattes à un canard. La texture des nouilles est correcte, mais la sauce est bien trop sucrée et « européanisée ». La présence des graines de sésame apporte néanmoins un petit côté de « je craque sous la dent » qui est assez sympathique.

Au final, ne vous aventurez pas dans la découverte de ce plat. Il n’en vaut pas la peine…

Le kit mexicain sucré par Mexicanté

Il y a un an, je vous annonçais que la nouvelle marque de kits mexicains Mexicanté, du groupe Distriborg qui possède aussi les marques Krisprolls ou Amoy (dont j’ai testé le kit pour nouilles asiatiques), allait lancer un kit… sucré ! Une première dans le genre.

Ce nouveau kit pour 4 personnes (450g) est tout simplement appelé Plaisirs Sucrés. On y retrouvera effectivement 12 tortillas à la pomme et à cannelle comme annoncé il y a un an. La boîte contient aussi un concassé de cacahouètes sucrées, de la confiture de lait et un mix sucré à caraméliser. Je ne vous cache pas que j’ai du mal à voir ce que ce dernier mix peut bien être. Peut-être qu’il faut l’utiliser avec des fruits que l’on fait dorer à la poêle ?

Il ne vous restera plus qu’à choisir vos accompagnements (glace, Nutella, saucisse, confiture, fruits…) et de rouler vos tortillas. Bon, je ne sais pas si c’est très Mexicain tout ça, mais ça a le mérite de ne pas passer inaperçu.

Comptez 5,80€ pour un kit.

Test : Amoy, le kit pour faire des nouilles asiatiques

Amoy est une nouvelle gamme de plats chinois qui se préparent sur le principe du « Mix & Wok ». L’idée est de proposer diverses bases à mélanger ensemble.

La recette que j’ai testée permet de préparer des nouilles sautées aux légumes. Mais avant d’aller plus loin dans le test, j’aimerais revenir un peu plus en détail sur les entreprises qui sont derrières la marque Amoy. C’est assez fouillis, vous allez comprendre.

Amoy est une gamme produite par l’entreprise Amoy Food Limited qui se trouve à Honk Hong. Cette dernière est la propriété du groupe japonnais Ajinomoto. Si l’on se réfère aux informations données en tout petit à l’arrière du paquet, cette gamme est distribuée en France par Distriborg. Et lorsque l’on creuse un peu plus, on découvre que le code barre appartient à la multinationale « H. J. Heinz & Co Ltd ».

Passons maintenant à la suite du test.

Pour réaliser son plat de nouilles sautées, il faut 3 paquets:

  • les légumes « wok veggies » (220g égoutté) – 2.70€
  • les nouilles (2x150g) – 1.90€
  • la sauce Hoi Sin à l’oignon (150g) – 1.90€

Au niveau de la préparation c’est on ne peut plus simple.

On commence par les légumes (yama, shiitaké, carotte, pousse de bambou et herbes chinoises) qui sont conservés dans un liquide qui ressemble à de l’eau salé. On les passe rapidement sous l’eau avant de les faire cuire. Si on le souhaite, on peut aussi ajouter des morceaux de viande ou de poisson. J’ai choisi du poulet. On fait revenir le tout, puis on passe à la deuxième étape.

Celle-ci consiste à rajouter la sauce. On touille bien et on passe à la dernière étape.

Les nouilles sont présentées dans deux sachets de 150g. On les incorpore à la préparation en cours, puis on laisse cuire 2 min. Et voilà c’est prêt!

Le côté pratique est indéniable : très peu de vaisselle et de préparation au préalable. Même si le fait d’avoir 3 produits séparés pour 1 plat, ce système permet de « personnaliser son plat ». En effet, il existe deux autres recettes de sauces : aigre douce et poivre noir.

Au niveau du goût, cette recette est correcte. Par contre, n’espérez par offrir un voyage en Chine à vos papilles. Les saveurs sont « occidentalisées », donc rien de vraiment typique. Néanmoins, les légumes ont le mérite d’être croquants et la sauce est plutôt savoureuse.