Disney en co-branding avec Brossard, Carrefour et Le Gaulois

C’était en mars 2009 que Disney nous dévoilait sa gamme de produit alimentaire réalisé en collaboration avec Jean Caby. Cette année, les linéaires vont à nouveau accueillir une sélection de références à destination des enfants avec cette fois-ci 3 marques partenaires. En plus de marquer l’attention des enfants qui sont plus habitués à retrouver les personnages de Disney dans l’univers du divertissement, ces produits ont été développés en tenant compte des besoins nutritionnels de ceux-ci tout en étant ludiques.

  • Carrefour Kids

La MDD Carrefour destiné aux enfants présente une sélection assez importante de produits bradés avec le monde de Disney. Yaourts à boire, tartelettes, céréales pour le petit-déjeuner ou bien encore gourdes de compote, les parents auront un large choix.

  • Brossard

L’année dernière, Brossard avait tenté d’innover avec son brownie « amélioré » Wizz. Il s’est avéré que ce n’était pas une réussite à cause, entre autre, d’une trop grande complexité. Pour ce co-branding avec Disney, Brossard se montre simple avec ce gâteau moelleux saveur vanille.

  • Le Gaulois

Cette entreprise qui fait danser le french cancan aux poules sort un pané de dinde. Histoire de faire manger des légumes aux enfants, ce pané contient aussi de la carotte, du maïs et de la purée de potiron.

Si le prix n’est pas prohibitif, je pense que ces références devraient rencontrer un certain succès. Ils sont pour la plupart simples voir basiques et on sait qu’ils plaisent aux enfants. L’image de Mickey, Winnie, Donald et tous les autres devraient faire le reste du travail. Par contre, mise à part le pané de dinde, je ne trouve pas qu’ils soient si ludiques que ça.

Test : le Philadelphia au chocolat Milka

Pour cette opération de co-branding, Kraft a choisi de mettre en valeur deux de ces produits phares : le fromage frais Philadelphia et le chocolat Milka. De cette fusion est née tout naturellement un Philadelphia au chocolat Milka.

C’est en faisant des courses avec trois amis (Marco, Pacos et Patri – dédicace !), que j’ai découvert par hasard cette pâte à tartiner / ce fromage frais. C’est vrai que je ne sais pas trop comment appeler ce produit. Ce qui est certain, c’est qu’on retrouve 45% de fromage frais et 22% de chocolat.

Dès que l’on ouvre la boîte violette, on remarque tout de suite que la texture n’est pas celle d’une pâte à tartiner classique. Le brillant et la couleur rappelle un peu les crèmes au chocolat. Et bien il s’avère que c’est le cas, enfin presque. La texture en bouche est très intéressante, car c’est à mi-chemin entre une pâte à tartiner et une crème au chocolat. Ainsi, on retrouve l’onctuosité de la crème avec le côté « colle aux dents » d’une pâte à tartiner. Personnellement j’adore. Tout comme la texture, le goût est à l’opposé de celui des pâte à tartiner sûrement dû, entre-autre, au fait qu’il n’y ait pas de noisettes. Essayez d’imaginer une tablette de chocolat au lait Milka avec un fourrage goût toffee/caramel mou type Quality Streets. Bien que ce soit quand même assez sucré, une pointe d’acidité fait son apparition en fin de bouche (genre je déguste du vin).

En ce qui me concerne je n’étalerai pas le Philadelphia au chocolat Milka sur du pain. Mon conseil serait d’en manger une petite cuillère avant de boire un bon expresso. Le top !

Pour rester dans les infos sur le Philadelphia, sachez que Kraft est en train de tester une possibilité d’introduire ce fromage frais sur le marché français. Selon Linéaires, l’expérimentation a lieu dans Carrefour et Géant Casino et Carrefour du Sud-Est, dans les environs d’Angers et dans les Monoprix parisiens. Si les tests de vente sont concluants, on pourra enfin faire des cheesecakes maisons !

Avant de terminer, sachez que Balade vient de lancer en Belgique une nouvelle pâte à tartiner qui serait moitié moins calorifique d’une pâte classique.

Comptez 295 kcal pour 100g de Philadelphia au chocolat Milka et une disponibilité en Allemagne. Pour la France, je ne sais pas.