Test : le cheesecake au citron par Mamie Nova

On termine cette semaine « spéciale cheesecake » avec la gamme développée récemment par Mamie Nova qui compte pour le moment deux recettes, une au caramel et une autre au citron. C’est la deuxième que j’ai décidé de tester.

En parcourant la liste des ingrédients, on découvre la présence de fromage blanc… Quoi ?! Du fromage blanc à la place du cream cheese dans un cheesecake ?! Sacrilège !! Mamie aurait-elle pété une durite ?! Du fromage blanc dans un cheesecake… Non mais oh ! Je veux bien qu’il soit précisé en petit que c’est un cheesecake « revisité façon Mamie Nova », mais quand même. Sinon, on retrouve aussi parmi les ingrédients 7.5% de purée et de jus de citron dans la crème au citron façon lemon curd.

L’apparence générale est tout à fait satisfaisante et le visuel des trois couches superposées toujours aussi engageant, comme pour les cheesecakes de Gü. On distingue une bonne odeur de citron dès l’ouverture de l’opercule. J’ai été surpris par la texture de la crème au citron qui est plutôt liquide, comme un coulis de fruits un peu épais. Son goût est vraiment bon, avec une acidité bien dosée. Voilà un bon point à noter. La base au fromage blanc a quant à elle une texture ferme comme je l’aime dans un cheesecake, mais laisse tout de même une sensation pâteuse en bouche. Ça gâche un peu le plaisir. Au niveau goût, c’est neutre, elle n’apporte rien.  Pour terminer, le biscuit est sympa. Rien à dire de plus sur celui-ci.

Que dire sur ce (faux) cheesecake ? Le mélange fonctionne correctement et le goût du citron devrait ravir les amateurs. Le rapport qualité/prix est intéressant. Par contre, ne vous attendez pas à manger un vrai cheesecake, car même s’il en a la texture, il n’en a pas le goût.

Test : le cheesecake mangue & passion par Gü

Décidément, les références de Gü monopolisent cette semaine « spéciale cheesecake » avec les tests des recettes chocolat & vanille, myrtille sauvage et maintenant mangue & passion. Ce n’est absolument pas dans une optique cachée de billets sponsorisés, mais tout simplement car c’est la marque qui offrait le plus de choix lors de ma recherche de cheesecake en supermarché.

Alors que les deux précédentes recettes étaient vendues par pack de 2 ramequins en verre de 90g, la déclinaison mangue & passion est proposée dans une boite de 3 petits pots en plastique de 45g. L’idée derrière cela est de les servir pour un café gourmand que l’on veut premium. Je me demande alors qu’est ce qui a empêché Gü de ne pas positionner les autres recettes autour du café gourmand aussi ?

Quoi qu’il en soit, le visuel est toujours très appétant même si le plastique vient gâcher un peu le plaisir. C’est d’ailleurs un choix que je ne m’explique pas pour une marque premium. Le nez devine la présence de fruit de la passion et la fraîcheur du fromage frais. La dégustation en serait presque orgasmique. On commence avec le cheesecake au fruit de la passion qui réveille le palais avec sa belle acidité pour enchaîner directement avec la douceur et la rondeur de la crème à la mangue qui ne manque pas de peps avec la passion elle aussi présente. Enfin, on termine cette belle cuillerée avec les brisures de biscuit bien craquantes grâce au sucre.

Des trois recettes de cheesecake que j’ai goûté chez Gü, celle-ci est pour moi la meilleure puisqu’elle allie à la fois acidité, douceur et goût typique du cheesecake. Petit bémol sur la texture qui manque encore une fois de fermeté, même si j’ai bien aimé cette mousse onctueuse.

Test : le cheesecake à la myrtille sauvage par Gü

On continue notre semaine « spéciale cheesecake » avec ce test de la recette à la myrtille sauvage par Gü. Voyons voir si l’on retrouve le goût typique du cheesecake dans cette référence, alors que ce n’était pas le cas dans la recette du cheesecake chocolat & vanille qui tirait complètement sur une ganache au chocolat.

Déjà, rien qu’à la liste des ingrédients, on imagine que le goût du cheesecake sera bel et bien présent puisqu’on retrouve 56% de base de cheesecake qui s’annonce très onctueuse avec ses 26% de fromage à la crème et 19% de crème fraîche. La compote de myrtilles sauvages et le biscuit ont une part identique dans ce dessert puisqu’elle est de 22% et la teneur en fruit atteint les 11%. Voilà pour les chiffres, on passe maintenant à la dégustation.

Comme a son habitude, Gü nous propose un visuel alléchant avec ses trois couches superposées qui donne un aperçu de ce qui va se retrouver incessamment sous peu dans notre estomac ! Après avoir enlevé l’opercule, une décoration à base de biscuit vous accueillera ainsi qu’une sympathique odeur bien que discrète de myrtille mêlée à celle du cheesecake.

La texture est bien onctueuse, mais un poil pas assez ferme. Oui, je chipote. Sinon, le goût du cheesecake est bel et bien présent. J’adore ! Quant au biscuit, il est craquant comme il faut. Pour l’instant c’est quasiment un sans faute.  Seule la compote de myrtille gagnerait à avoir un peu plus de peps, une petite touche qui rendrait son goût moins timide. Elle n’en reste pas moins très appréciable.

Au final, le cheesecake à la myrtille sauvage par Gü mérite amplement mon approbation de part son goût très fidèle et sa texture réussie.

Test : le cheesecake avec coulis de fruits rouges par Saint-Amour

Ah le cheesecake ! Un délice qui se répand de plus en plus dans nos contrées, alors qu’il était plutôt confidentiel il y a trois ou quatre ans. Généralement, on le déguste dans les fameux diners et maintenant dans les bistros sans oublier celui de chez Starbucks que je trouve délicieux. En gros, on mange du cheesecake en dehors du domicile. Pour ceux qui ont déjà tenté de le faire « maison », j’ai toujours trouvé ça galère. C’est pourquoi je me suis mis à farfouiller dans les linéaires pour voir si on en trouvait des corrects. Voilà donc une semaine « spéciale cheesecake » qui commence avec la référence au coulis de fruits rouge par Saint-Amour (Les Pâtissiers de Touraine).

Vendu par boîte de deux, on retrouve séparément le gâteau du coulis. Une fois la mise en place effectuée, l’apparence générale du cheesecake est correcte et donne plutôt envie de le manger ! On note une bonne odeur de fromage frais qui tire sur celle du fromage blanc. A mon goût, le coulis était un peu trop sucré, mais laissait ressentir une touche d’acidité sympathique. J’aime quand un cheesecake est bien ferme et celui-ci avait une texture trop mousseuse. Dommage. Malgré ça, le goût m’a bien emballé. Enfin, le biscuit était aussi décevant puisqu’il n’avait pas de goût et laissait une sensation de gras sur la langue. A revoir.

Le cheesecake de Saint-Amour est donc satisfaisant pour ce qui est du goût, mais décevant par sa texture.

Pub

Recherche

Revue de Presse

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Mots-clés

Articles récents



En passant