Test : les paninis micro-ondables par Charal

Charal innove à nouveau dans sa gamme de snacking micro-ondables. C’est fois-ci c’est au tour des paninis de se voir présenter dans la « grill-box », un packaging permettant d’apporter du croustillant dans un micro-ondes.

charalpanini1

Deux recettes à base de viande de bœuf sont disponibles dans les rayons : Saveur 3 fromages et tomate/mozzarella.

Comme pour les burgers micro-ondables de Charal, les paninis ressortent, après un réchauffage de deux minutes, complètement imbibés de sauce et de gras ce qui les rend compliqué à tenir en main. N’oubliez pas les serviettes !

charalpanini2

charalpanini6

La « grill-box » joue quant à elle bien son rôle. Le pain est ferme et croustillant à la fois. Une note également une bonne odeur de pain chaud lors de la phase de réchauffage. La recette aux 3 fromages a une odeur très distincte de fromage de chèvre et celle à la tomate/mozzarella laisse échapper des notes d’herbes de Provence.

charalpanini5

Une fois en bouche, la recette 3 fromages est bien décevante. La viande n’est pas assez relevée et l’ensemble est plutôt fade. Il n’y a pas tellement d’autres choses à dire. La version tomate/mozzarella s’en sort mieux. On découvre tout d’abord une sauce à la tomate qui gagnerait à être plus parfumée où se laissent découvrir de petits morceaux d’ail. Les tomates séchées sont plaisantes, mais je préfère celles de Sodebo qui sont plus fondantes et mieux marinée. Elles apportent toutefois une pointe d’acidité agréable qui vient donner un peu de peps à la viande qui est elle aussi fade. Dommage.

charalpanini8

Au final, les recettes de ces paninis semblent encore être à la phase de prototype. A quand une version améliorée ?

Test : le spicy burger par Charal

Charal renouvelle sa gamme de burger en série limitée avec cette nouvelle recette spicy. Après sa première tentative ratée avec la recette italienne et une belle amélioration en bouche avec son burger montagnard, voyons voir ce que nous réserve la référence spicy.

charalspicy1

Ce burger est composé d’un steak haché, d’un pain ciabatta saupoudré de pakrika, d’une sauce pimentée, de fromage fondu et de quelques lamelles de poivrons rouge et jaune. Comme d’habitude, on le réchauffe pendant 75 secondes au micro-ondes sans le sortir de sa grillbox.

charalspicy2

charalspicy3

A l’ouverture de la boîte, on remarque que le pain a une belle couleur orangée et a gardé un aspect plus que correct… du moins au-dessus. En effet, la moitié inférieure du bun est complètement détrempée à cause de la sauce, du fromage et du jus du steak qui se sont échappés durant la cuisson. Je vous conseille d’attendre quelques minutes histoire que le tout se solidifie à nouveau avant de le prendre en main.

charalspicy4

En bouche, le pain reste bien ferme, la viande juteuse et une bonne saveur de poivron s’en dégage. La sauce se révèle être un peu collante, peut-être pour éviter qu’elle ne se fasse complètement la malle lors du réchauffage comme c’était le cas pour le burger italien ? Le résultat est plutôt plaisant et de qualité pour un burger micro-ondable. Par contre, je ne pense pas que le nom « spicy » soit approprié. En effet, la sauce a un goût prononcé de poivron, mais pas cette sensation piquante du piment. D’ailleurs, c’est dommage qu’il ne soit uniquement présent sous forme d’arôme… Charal aurait aussi peut-être du remplacer les lamelles de poivrons par des morceaux de jalapeño pour plus coller avec le nom de la recette.

Comptez autour de 3.95€ pour un burger de 220g.

Test : le burger montagnard et le wrap de boeuf par Charal

Il y a deux semaines je vous présentais les deux nouveautés de la gamme snacking de Charal que sont le burger montagnard et le wrap de boeuf. Lors de l’annonce, je restais dubitatif quant à la qualité de ces deux produits et bien il s’avère que j’avais tort…

Comme pour le burger italien, la précédente édition limitée de Charal, la recette montagnarde est présentée dans une boîte micro-ondable qu’il suffit de faire réchauffer pendant 90 secondes pour être prête. On commence par la première bonne surprise lors de l’ouverture du packaging puisque le burger ne baigne pas dans sa sauce contrairement à la version italienne. Le visuel est plutôt sympa avec ce bun parsemé de bacon et d’emmental ainsi que le fromage fondu qui se laisse apercevoir au milieu.

Charal avait annoncé une sauce saveur tartiflette que l’on retrouve parfaitement lors de la dégustation. Par contre, aucun signe de l’emmental… Le bun est de qualité honnête, malgré qu’il soit un peu imbibé dans sa partie inférieure à cause de la sauce. Pour ce qui est du steak et de la tranche de bacon il n’y a rien à dire puisqu’ils ont tous les deux le goût qu’ils devraient avoir. On regrette seulement le manque de cornichons qui ont quand même le mérite d’être bien croquants.

Pour le wraps de boeuf c’est le même topo : un court passage au micro-ondes et c’est prêt ! En ouvrant la boîte on découvre qu’une partie du steak s’est un peu fait la malle tout comme de la sauce et du fromage.

Tiens en parlant de la sauce au poivre, elle gagnerait vraiment à être relevée parce que là c’est vraiment très léger. Le steak est pas mal, mais la surprise vient des tomates semi-séchées qui sont pleines de goûts et un peu confites. Au top ! Comme souvent, le fromage n’est présent que pour maintenir le tout plus que pour le goût qu’il apporte. Enfin, la texture de la galette est vraiment pas mal. Ni sèche, ni totalement molle.

Ce qui m’a gêné dans ce wraps ce n’est pas la qualité du produit, mais plutôt la quantité d’ingrédient. Ce wrap est à moitié vide ! Dommage…

Ainsi, si vous avez 3.80€ à dépenser, je vous conseille le burger plus que le wrap puisqu’ à prix équivalent vous en aurez plus à vous mettre sous la dent avec le premier !

Charal signe deux nouveautés : le burger montagnard et le wrap de boeuf

C’est lundi prochain, le 1er octobre 2012, que deux nouveautés Charal seront disponibles au rayon boucherie.

Dans la continuité de son burger italien en édition limitée d’avril à septembre, la marque a imaginé une recette « hiver » avec le burger montagnard (220g – 3.80€). Au programme, un bun surmonté d’emmental gratiné et de bacon, un steak pur boeuf accompagné d’une tranche de bacon, une autre d’emmental, des cornichons et une sauce saveur tartiflette. Comme d’habitude, il suffit de passer le burger pendant 90 secondes au micro-ondes avant de le déguster. A voir par contre si cette nouvelle référence fait mieux que le burger italien qui était complètement raté et sans goûts.

Après l’énorme développement de l’offre concernant les wraps au rayon snacking, Charal propose aussi sa référence au rayon boucherie avec le wrap de boeuf (160g – 3.80€). Voilà ce que la marque nous propose pour un prix au kilo supérieur au burger montagnard : une galette de blé dans laquelle on retrouve du steak pur boeuf, de la tomate, une tranche de fromage et de la sauce au poivre. On le dégustera chaud après un passage de 55 secondes au micro-ondes.

Même si je ne m’attends pas à ce que ces produits relèvent la barre en matière de qualité de son offre snacking, je dois quand même dire que Charal est une marque intéressante à suivre pour le nombre de nouveautés qu’elle lance chaque année.

Test : le burger Italien par Charal

Charal vient de lancer une nouvelle recette en édition limitée (avril/septembre) dans sa gamme de burger en s’inspirant de l’Italie. Ainsi, le Burger Italien est composé d’un pain ciabatta parsemé d’origan, un steak haché pur boeuf de 80g, une tranche de mozzarella, deux lamelles de poivrons marinés et une sauce au basilic. Ce burger de 220g est toujours présenté dans son emballage micro-ondable (la Grillbox) qui permet de le consommer après 75 secondes de réchauffage.

Selon le communiqué de presse, le Burger Italien séduirait par la « richesse de ses goûts et de ses textures » et serait une « véritable promesse d’un voyage gustatif au coeur de l’Italie ». Voyons ça de plus prêt.

Effectivement, après 75 secondes au micro-ondes et une petite minute d’attente le temps que ça refroidisse, le burger était prêt à la consommation… enfin si on veut.

Dès l’ouverture on découvre que le burger baigne dans sa sauce… Super pour un produit censé être pratique à manger avec ses doigts. Heureusement qu’une bonne odeur de pain chaud vient compenser cette mauvaise surprise. Comme prévu, on s’en fout de partout. Et au niveau du goût, heu… comment dire ?Il n’y en a quasiment aucun. Ou se trouve les saveurs de l’Italie ? Je vous propose de partir un week end et de visiter Rome, vous connaitrez les vraies saveurs de l’Italie ! Et pas dans ce burger en tout cas. Ni la sauce au basilic (enfin ce qui en reste), ni les poivrons apportent une saveur particulière. La viande est quelconque et le pain bien trop mou. Habituellement, c’est le fromage qui a le moins de goût dans un burger et bien pour celui-ci c’est la « tranche » de mozzarella qui en avait le plus. C’est pour dire…

Bref, vous l’aurez compris… Passez votre chemin, vous ne raterez rien.

Pub

Recherche

Revue de Presse

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Mots-clés

Articles récents



En passant