Activia Desayuno, le yaourt à boire au jus de fruits

Alors qu’en France  Danone propose déjà une déclinaison d’Activia pour le petit-déjeuner anciennement appelée Activia A Verser et nouvellement intégrée dans sa gamme Les Matins en même temps que Activia Céréales. L’idée était de proposer une recette du yaourt plus liquide dans un format « brique de jus » pour accompagner les céréales par exemple.

En Espagne on pousse le concept du Activia liquide pour le petit-déjeuner à un autre niveau puisque la marque sort un yaourt à boire un peu particulier.  Pour moi, Activia Desayuno est un être hybride entre un yaourt à boire classique et un Danao, cette boisson à base de jus de fruits et de 20% de lait. En effet, dans Activia Desayuno (= petit-déjeuner en espagnol) on retrouve de l’Activia 0% et 6% de jus de fruits à base de concentrés.

Cette nouvelle gamme est pour l’instant composée de deux recettes :

  • Mediterráneo : pêche et orange
  • Tropical : orange, ananas et mangue

Le yaourt à boire au jus de fruits est conditionné dans des bouteilles élancées et refermables de 160g ressemblant un peu à celles de l’Orangina en pack de trois au prix de 1.75€.

Si un lecteur de MiamZ à la chance d’être en Espagne en ce moment ou s’y rend prochainement, se serait super sympa de faire un test pour nous en apprendre plus !

Un packaging pas si unique que ça…

Je ne sais pas si vous avez remarqué le nouveau packaging de certains Activia ? Danone met en avant l’argument suivant : « Toujours moins d’emballage et toujours aussi résistant ». En gros, si tu achètes du Activia, tu réduis tes déchets et ça c’est bien.

Par contre, quand on farfouille un peu dans les rayons des yaourts, on découvre que cet emballage n’est pas si unique que ça. L’argument avancé par Danone n’est pas exclusif au Activia. En effet, on remarque que le carton des yaourts Yoplait et de la MDD Monoprix est très similaire à celui du Activia.

Bref, tout ça pour vous montrer qu’il ne faut pas se laisser influencer par certains éléments mis bien en avant par certains industriels sur les emballages.

Activia à Verser pour le petit-déjeuner

Danone souhaite investir le créneaux du petit-déjeuner avec sa marque Activia. Tout a commencé en 2009 lorsque l’on a vu apparaître le concept Mon Activia. Pour rappel, il s’agit d’un concept destiné à la restauration collective et l’hôtellerie. L’idée est d’offrir la possibilité de personnaliser son Activia avec des céréales, des fruits, des pépites de chocolat… de façon ludique. En effet, le mélange ne se fait pas dans un simple pot de yaourt, mais dans un bol où le produit laitier est délivré par une machine par simple pression sur une pompe.

Comme il va de soit qu’il était impensable de proposer une énième machine aux consommateurs pour tenter de leur faire manger du Activia au petit-dèj’, la parade a été de changer le packaging. C’est donc sous le nom très parlant de Activia à Verser que l’on découvre ce yaourt conditionné dans une brique Tetra Pak. La texture du yaourt a été un peu modifié pour faciliter son versement sur un accompagnement. Cette dernière serait à mi-chemin entre le lait et le yaourt. Les saveurs proposées sont nature et vanille.

Un autre élément intéressant concerne les arguments de vente. Souvenez-vous. Danone a retiré l’année dernière ses dossiers déposés auprès de l’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) pour tenter de faire valider ses allégations santé de peur de se les faire officiellement refusé. Dorénevant, on ne parle plus de bienfait sur la digestion, mais de plaisir. Ainsi, le Activia à Verser fait « plaisir au petit-déjeuner’ », « sa texture unique et délicieuse est idéale associée à des fruits et se marie à merveille avec des céréales ».

La commercialisation est prévue pour ce mois de janvier. Comptez 1.95€ la brique de 950g.

Des nouvelles du marché des alicaments

Dans le magazine Management n°175 (mai 2010), on découvre entre-autre un article très intéressant sur les alicaments.

Porté par des marques emblématiques telles que Actimel, le marché des aliments, ces produits censés réduire le risque d’apparition de certaines maladies, est en pleine expansion avec une croissance de 20% par an. En ce qui concerne Danone, en 2000 la part des alicaments dans la vente des produits laitiers frais était de 9% (0.45 milliard d’euros). 9 années plus tard, cette part se retrouve à 46%, soit 3.9 milliards d’euros!

Les marques misent de plus en plus sur les allégations santé au point que "près d'un produit alimentaire sur quatre lancés actuellement en France met en avant un argument lié à la santé" (les probiotiques par exemple). Cela permet de vendre un alicament entre 50 à 100% plus cher que son équivalent « classique ».

D’ici l’année prochaine, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer aux USA pourront retrouvé dans les pharmacies un produit fabriqué par Danone sous la marque Nutricia (fabricant de spécialités alimentaire à destination des hôpitaux). Souvenaid sera censé améliorer les facultés cognitives de ces patients.

Dans l’article de Management, on apprend aussi que certaines marques ont lié des partenariats avec des assureurs pour donner plus de crédit aux alicaments. Ainsi, la Maaf accordait en 2006 une remise sur la complémentaire santé des assurés qui consommaient des produits de la gamme Fruit d’Or Pro-Activ (Unilever). De même, les AGF se proposaient de rembourser en partie le Danacol (Danone).

Aux niveaux des nouveautés, on découvre que Elvir (Caprice des Dieux, Elle & Vire…) devrait lancer un yaourt pour lutter contre l’ostéoporose (enrichi en vitamine D, calcium et antioxydants) à la manière de Densia (Danone). Le développement se fait en partenariat avec le laboratoire de Nutrition Humaine de l’INRA de Clermont-Ferrand. Enfin, Coca-Cola et Shiseido préparent au Japon une boisson fonctionnelle avec des vertus supposées bénéfiques pour notre peau.

Densia, le yaourt riche en calcium et en vitamine D de Danone

Il y a du nouveau dans le vaste monde des alicaments! Vous savez, ces produits alimentaires qui sont censé réduire l’apparition de certaines maladies ou même qui les préviennent dans le cadre d’une consommation régulière. Chez Danone, l’un des plus connus est l’Actimel. Celui-ci a d’ailleurs beaucoup fait parler de lui avec son copain le Activia, car une étude à montrer qu’ils participeraient à l’obésité. On peut aussi parler du Essensis, la yaourt qui vous donne une belle peau… mais qui s’est avéré être un flop. Revenons à nos moutons.

densia2

Selon le magazine LSA, il semblerait que Danone soit sur le point de lancer en France son nouvel alicament appelé Densia. Il serait déjà en vente en Espagne et au Portugal.

Densia, pour « densité osseuse », cible les femmes de plus de 50 ans qui pourraient être amenées à avoir une diminution de la densité osseuse. En effet, on apprend sur le site de Densia que les besoins en calcium augmente de 30%  après 50 ans et que 50% des femmes de plus de 50 ans courent un risque d’être en déficience de calcium.

densia3

On retrouve une concentration de calcium équivalente à 400mg dans chaque pot (30% des besoins quotidiens de calcium) ainsi que 5 µg de vitamine D (pour fixer le calcium). Pour ce qui est de la teneur en matière grasse, on ne dépasse pas les 1.5%.

Les couleurs du pot sont logiquement adaptée pour coller au public féminin. Il en va de même pour les saveurs. Ainsi, on retrouve:

  • Densia Nature
  • Densia Fraise
  • Densia Fruits rouges
  • Densia Vanille

densia1

En fait, Densia c’est un peu le Danonino pour les femmes de plus de 50 ans. Espérons que Densia ne connaisse pas le même sort qu’Essensis.

Pub

Recherche

Revue de Presse

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Mots-clés

Articles récents



En passant