Le dilemme des mandarines

L’autre jour, devant le rayon des fruits, je me suis posé une petite question.

Remettons-nous en situation.

Au rayon mandarine, il y avait 2 offres relativement similaires:

  • une caissette d’un kg de mandarines récoltées en France
  • une caissette d’un kg de mandarine BIO récoltées en Italie

Alors voilà. Vu que j’aime bien mettre mon nez dans les étiquettes et comparer les offres, je me suis demandé qu’elle était la meilleure « affaire ». D’un côté on a un produit cultivé en France, mais très certainement avec des pesticides et autres produits chimiques. De l’autre, nos mandarines sont BIO, mais il y a l’impact du transport à prendre en compte puisqu’elles viennent d’Italie. Le prix du kilo était sensiblement le même.

Au final, j’ai fini par prendre les mandarines françaises.

Ce qui m’intéresse c’est de savoir ce que vous auriez fait à ma place. Auriez-vous acheté les mandarines « made in France », mais avec des pesticides ou alors les mandarines BIO d’Italie, mais avec plus de transport?

Les commentaires sont à vous!

Encore envie de lire ?

13 commentaires | Classé dans : Insolite | Tags : , ,

13 commentaires pour le moment
Laisser un commentaire

Comme toi j’aurai privilégié la France !

L’écologie Vs la nutrition ! je trouve que ça résume ce que les médias nous rabâchent depuis quelques années…

Pour ma part, au même prix j’aurais prit les mandarines françaises, traitées avec tout plein de bonnes choses aux noms compliqués 🙂

L’idéal évidemment serait des mandarines bio françaises au même prix 🙂

j’aurais choisi les mandarines françaises pour ma préférence à l’agriculture de proximité… malgré tout ! et car le BIO en Italie laisse à désirer : dès qu’une matière première n’est pas disponible en BIO en France, vous êtes sûr de la trouver en Italie, bizarre, non ?

Je pense que les produits BIO sont là surtout pour leur qualité.
Et pas pour l’impact qu’ils ont sur la planète. Les mandarines bio d’Italie sont peut être « meilleur » que les française.
La plupart des gens pensent à la qualité de ce qu’il vont manger et pas à l’écologie.

En général je priorise le bio. Si les clémentines venaient du Brésil, alors là, j’aurais pris les françaises, parce que niveau carbonne, c’est vraiment pas terrible. Mais l’Italie n’est pas non plus le bout du monde, donc bon. Après, c’est aussi vrai qu’on peut penser qu’une mandarine traitée est moins toxique qu’une pomme traitée, puisqu’on ne mange pas la peau de la mandarine.

Bonjour,
Moi j’aurais choisis l’Italie sans hésiter : et si les mandarines françaises étaient cultivées dans le Sud et les italiennes bio dans le Nord ? Peut être l’impact écologique du transport est à relativiser … dans tous les cas il existe. Alors que le bio c’est tout ou rien : soit il y a des pesticides soit il n’y en a pas. Voilà !

J’aurais pris les mandarines d’Italie car quoi qu’il arrive, elles sont transportées. On nous parle souvent des fruits qui viennent de l’autre côté de l’Atlantique : la même logique s’applique. Ils prennent des porte-conteneurs géants, qui transportent plein d’autres choses, et voyagent quoi qu’il arrive. Ce n’est pas en achetant pas les fruits venant du Brésil (par exemple) qu’on va empêcher le transport de marchandises…

après 1 minute de dilemne écologique, je crois que je me serais décidée pour celles qui avaient la meilleure allure!…….

perso, je prend de préférence français et le mieux disant (le moins cher qui a la meilleure tête). bio ou pas, le goût sera le même, la teneur en pesticides aussi (faut arrêter de croire n’importe quoi, le bio n’est pas révolutionnaire, ils contiennent autant de produits chimiques).l’important c’est qu’elles soient bonnes et pleines de vitamines!!

Origine France, sans hésiter…nos agriculteurs ont déjà suffisamment de soucis ! Et puis, je connais bon nombre d’entre eux qui refusent d’être catalogués comme bio et font de « l’agriculture raisonnée » sans que ce ne soit marqué sur leurs emballages

Quel dilemme, merci. J’aurais privilégié la proximité. Et je suis en désaccord avec la remarque qui a été formulée comme quoi « Ce n’est pas en achetant pas les fruits venant du Brésil (par exemple) qu’on va empêcher le transport de marchandises… » Si et trois fois si, c’est en arrêtant d’acheter que l’on pourra faire diminuer les transports de conteneurs remplis de ces babioles inutiles que nous impose le didacte de la consommation forcenée.

J’aurais opté pour les françaises aussi ! Histoire d’aider nos petits agriculteurs français et surtout parce que le bio… Disons que ça véhicule l’idée : bio=pas de pesticides ! En fait un agriculteur produisant du bio s’engage à ne pas utiliser de pesticides. C’est très bien ! Mais rien ne dit que sont voisins n’en a pas utilisé des tonnes… Se retrouvant ainsi sur nos fruits « bio » ! Les contrôles sont uniquement effectués au moment de la production et absolument pas au moment de la vente…

et bien moi…mon problème est de trouver des mandarines bio et si elles viennent d’Italie,les italiens étant super organisés en matière de transport routier,je prendrais les mandarines italiennes
mais dites-moi où je puis en trouver en région parisienne,pour faire de la confiture et une superbe liqueur confectionnée avec les zestes de mandarines

TrackBack URI

Donner son avis
Pour info : Les commentaires ne sont pas modérés à la publication, mais j’ai toujours un œil dessus. Sont donc prohibés les commentaires racistes, diffamatoires, pornographiques ou toutes autres déviances de ce genre.
Afin d’assurer un échange de qualité, les commentaires publicitaires seront supprimés.
Pour ne pas piquer les yeux des autres lecteurs, merci de faire attention à votre orthographe :) .

(obligatoire)

(obligatoire - l'e-mail n'est jamais affiché)




Pub

Recherche

Revue de Presse

  • No bookmarks avaliable.

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Étiquettes

Articles récents



En passant