La banalisation des produits de Noël : saumon fumé, foie gras et caviar

Homard, foie gras, saumon fumé, truffe ou bien encore – à moindre mesure – caviar. Tous ces produits alimentaires que je qualifierai de « luxueux » (bien que tout soit relatif, tout dépend de la qualité) auront comme chaque année une place importante dans les menus des fêtes de fin d’année. Par contre, ils restent pour beaucoup des mets dont la consommation est exceptionnelle voir inaccessible.

Il y a par contre un phénomène que je prends plaisir à observer dans les rayons. Celui-ci s’appelle la « banalisation de l’offre ». Prenons l’exemple du saumon fumé. De nos jours, sa consommation ne se fait plus uniquement pendant les fêtes, mais tout au long de l’année. Bien que la taille du rayon augmente en novembre/décembre, on trouvera toujours un choix plutôt vaste de références, du premier prix à la qualité « premium » et ce quelles que soit les saisons. Cela permet de satisfaire les consommateurs avec un large éventail de prix et les industriels qui peuvent vendre du saumon fumé toute l’année. Et bien j’ai l’impression que cette « banalisation » est en train de débuter avec le foie gras. On trouve déjà pendant les fêtes pléthore de déclinaisons que ce soient les blocs de mousse, avec des morceaux ou entiers, mais aussi des roulés de volailles ou de gibier fourré au foie gras. Les exemples ne manquent pas et on en trouve à tous les prix. Le consommateur est content. La prochaine étape est de rendre heureux les industriels. A voir les produits qu’ils vont sortir pour arrivent à stabiliser les ventes tout au long de l’année.

Pour revenir dans la thématique de MiamZ, à savoir les nouveautés et innovations alimentaires, il semblerait que le foie gras soit un ingrédient qui inspire les chaînes de fast food. On connaissait déjà le maki au foie gras de Planet Sushi ou bien le burger au foie gras avec Speed Burger en 2009. Et bien cette année c’est Quick qui nous sort une création disponible uniquement du 17 au 19 décembre 2010. On retrouvera des dés de foie gras, de la roquette pour la verdure, un steack haché de 150g et de la confiture d’oignons.

Au niveau du caviar, sachez qu’il n’est plus réservé qu’à une élite qui peut se permettre de le manger à la petite cuillère (pour la caricature). Monoprix avec sa gamme Monoprix Gourmet a lancé sa propre offre de caviar. Les œufs d’esturgeon utilisés proviennent de l’espèce acipenser gueldenstaedtii et la boîte de 30g coûte 45€ (150€/100g). On est donc loin d’une boîte de 30g de Beluga Reserve à 282€. Pour pouvoir dire à tous ses amis « j’ai mangé du caviar à Noël », une recette de tarama au caviar est aussi disponible. Comptez moins de 5€ pour 100g. Enfin, Labeyrie propose aussi une référence provenant d’une espèce d’esturgeon élevée en Chine. La boîte de caviar impérial est vendue au prix de 29.99€ les 25g (120€/100g).

Vous avez une idée de ce que vous allez manger pour Noël et le Nouvel An ?

Via

Encore envie de lire ?


1 commentaire pour le moment
Laisser un commentaire

[…] comme Quick qui s’apprête à vendre son hamburger au foie gras, Sushi Shop a créé pour cette fin d’année la gamme Sushi Chic composée de 2 sushis et d’un […]

TrackBack URI

Donner son avis
Pour info : Les commentaires ne sont pas modérés à la publication, mais j’ai toujours un œil dessus. Sont donc prohibés les commentaires racistes, diffamatoires, pornographiques ou toutes autres déviances de ce genre.
Afin d’assurer un échange de qualité, les commentaires publicitaires seront supprimés.
Pour ne pas piquer les yeux des autres lecteurs, merci de faire attention à votre orthographe :) .

(obligatoire)

(obligatoire - l'e-mail n'est jamais affiché)