Daunature, quand Daunat se la joue développement durable.

La marque de sandwich Daunat lance la gamme Daunature pour surfer sur les opportunités qu’offre la tendance du développement durable. La recette est simple : prenez un emballage facile à trier et à recycler, ajoutez-y du blanc et du vert et saupoudrez le tout de beaux visuels de produits bruts. N’oubliez pas de servir des engagements en faveur de notre planète comme accompagnement : comté et parmesan AOP, thon pêché dans le respect des règles internationales, salade achetée auprès de producteurs locaux (en saison), poulet qui n’a pas pris l’avion ou bien du pain avec des conservateurs d’origine naturelle.

Ces petits artifices portent leurs fruits. En effet, une enquête de 2009 montre que les consommateurs « perçoivent le pain comme plus léger (+ 18 %), le sandwich comme moins gras (+ 18 %) et naturellement bon pour la santé (+ 9 %) ».

Avant de parler un peu plus en détail des différentes recettes de la gamme Daunature, attardons-nous sur l’emballage. Fabriqué en carton, il me semble que celui-ci est l’élément clé sur lequel le staff de Daunat s’est basé pour construire la gamme Daunature. Ben oui, c’est plus compliqué de vendre un sandwich « développement durable » aux consommateurs si l’emballage est en plastique. Daunat annonce ainsi avoir travaillé en collaboration avec Rap (cartonnier) et Proseal (fabricant de machines d’emballages) pendant deux ans pour développer ce nouvel emballage. Vous allez me dire qu’un emballage de « sandwich triangle» en carton n’est pas nouveau. C’est vrai, mais uniquement pour les sandwichs en ultra-frais (DLC d’environ 3 à 6 jours). Pour pouvoir assurer une étanchéité et donc une DLC de 12 jours, il a fallu y intégrer un film plastique.

Au niveau des festivités, Daunat propose 14 recettes :

  • Jambon, emmental & tomates marinées – pain suédois
  • Jambon Serano, pesto & parmesan – pain multicéréales
  • Jambon, beurre & cornichons – pain complet
  • Jambon, comté & salade – pain complet
  • Jambon, légumes du potager – pain complet
  • Poulet, paprika & oignons – pain suédois
  • Poulet rôti, salade & parmesan – pain complet
  • Poulet rôti, sauce basilic – pain complet
  • Poulet, légumes du soleil – pain complet
  • Rôti de bœuf, sauce moutarde à l’ancienne – pain complet
  • Rôti de bœuf, emmental & oignons – pain complet
  • Chèvres, poivrons grillés – pain complet
  • Saumon, sauce fromage blanc – pain suédois
  • Thon, tartare de légumes – pain complet

Face à toute cette belle et bonne volonté affichée par Daunat, certains n’oublient pas de préciser que les engagements mis en avant ne sont pas justifiés par des éco-labels. Par exemple, le thon n’est pas certifié par le label pour la pêche durable MSC (Marine Stewardship Council). De même, le carton n’affiche pas le label pour la gestion durable des forêts FSC (Forest Stewardship Council). Face à ce positionnement marketing et cette communication qui – il faut l’avouer – sont très bien ficelés, il me semble bon de ne pas croire mots pour mots tout ce que Daunat annonce pour la gamme Daunature. Néanmoins, certaines recettes ont l’air appétissantes, notamment celles avec des tartinables de légumes.

Comptez 1,95€ pour 160g.

Encore envie de lire ?


6 commentaires pour le moment
Laisser un commentaire

Daunat est réellement l’une des meilleurs marques à mon sens, depuis leurs nombreuses innovations. Le packaging a notamment nettement évolué au cours du temps.

Si vous creusez un peu (la compo, le pack…) vous risquez d’être déçu, vous verrez que cet emballage n’a rien de recyclable > l’emballage est souillé! il faudrait séparer le film plastique du carton pour les jeter et ça m’étonnerais que beaucoup de monde le fasse!
quant aux ingrédients, le poulet a beau être français , la présence de conservateurs (en regardant la compo) peut décevoir…

@Ben : Exactement ! Par le biais de cet article, j’ai essayer de montrer qu’entre ce qu’une marque mettais en avant et la réalité, il y a parfais un fossé.

A tous,
Je partage partiellement l’avis de Pim’s car même si sous couvert d’un emballage verdit « a tous les sens du terme » Daunat s’achète une conduite, il n’en est pas moins vrai aussi que l’effort est louable, mais loin d’etre suffisant. Pour ma part,
1) Je pense que Daunat à été « coincé » entre le cout de mise en œuvre et le prix d’achat que les consommateurs sont prêt à payer. Et là, il y a un fossé. Comment prouver que les matières premières sont « locales » (donc plus chères !) sans augmenter les prix de vente ou sans faire baisser la marge des distributeurs ?
2) Donc : l’utilisation de composants additionnels (conservateurs, huile de palme…) sont bien présents pour nous le rappeler !
3) Le reste n’est que du Marketing….et le peu de succès de diffusion de ces produits semblent avancer un échec patent.
Dommage il faut pousser le projet plus loin : du vrai, du bon ne peut aller de pair avec un PVC de MDD !

Restons simples, avec cette gamme, il semble que Daunat cherche avant tout à progresser sans pour autant tomber dans le  »green washing », sans chercher à culpabiliser via des conseils de consommation souvent utilisés par des marques donneuses de leçons.. Il faut souligner cette modestie rassurante pour une marque populaire qui n’a d’autres souci que d’indiquer ce qu’elle fait et de laisser le consommateur en juger.
Pour les avoir déguster lors de panels, il faut souligner le résultat de l’exercice qui accompagne bien la promesse de l’emballage. Par ailleurs, la recyclabilité du pack n’implique pas de détacher le microfilm. Il est validé par Eco-emballage comme recyclable pour peu que le consommateur avide de commentaires prenne le soin de le déposer dans la bonne poubelle. Il s’agit du même schéma que TetraPack, sans bouchon et avec fenêtre. Pour ma part, j’ai compris le concept en découvrant les 14 références dans des enseignes indépendantes telles Leclerc ou U Express. La présence simultanée chez Auchan, Carrefour explique probablement notre difficulté à obtenir ce produit à date.

L’article montre bien que l’avis sur ce produit soit disant respectueux de l’environnement est mitigé. Mais il ne faut pas aller bien loin pour démontrer que la marque n’est pas très honnête avec le consommateur!
Si vous avez un avis sur la pub, l’Observatoire Indépendant de la Publicité vous propose de l’analyser à plusieurs niveaux, et de la noter: http://observatoiredelapublici.....a-planete/
Si les internautes décident que la publicité trompe le consommateur, la marque reverra peut-être sa copy-stratégie pour la prochaine camapagne!

TrackBack URI

Donner son avis
Pour info : Les commentaires ne sont pas modérés à la publication, mais j’ai toujours un œil dessus. Sont donc prohibés les commentaires racistes, diffamatoires, pornographiques ou toutes autres déviances de ce genre.
Afin d’assurer un échange de qualité, les commentaires publicitaires seront supprimés.
Pour ne pas piquer les yeux des autres lecteurs, merci de faire attention à votre orthographe :) .

(obligatoire)

(obligatoire - l'e-mail n'est jamais affiché)