Combien de litre d’eau faut-il pour…

… obtenir un verre de vin ou bien un hamburger ?

C’est grâce à l’ONG américaine The Nature Conservancy que l’on connait la quantité d’eau nécessaire à la production/fabrication/transformation de certains produits alimentaire que nous consommons. Ces données, remisent à l’ordre du jour à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau qui a eu lieu le 22 mars dernier, ont été à l’origine compilées et illustrées par GOOD (« une collaboration d’individus, d’entreprises et d’ONG qui veulent faire avancer le monde ») en mars 2009. Pour remonter encore un peu plus à la source de ces informations, on découvre qu’elles proviennent pour partie du Water Footprint Network. Il s’agit d’un réseau créé en octobre 2008 dans le but de développer le concept d’empreinte de l’eau (water footprint) élaboré par A.Y. Hoekstra du UNESCO-IHE (Institut pour l’Education à l’Eau rattaché à l’UNESCO).

Voici les quantités d’eau nécessaire pour certains produits à la base de notre alimentation :

  • Une pomme = 70L
  • Un kg d’orge = 1 300L
  • Un kg de viande de boeuf = 15 500L
  • Un litre de lait = 1 000L
  • Un kg de viande de poulet = 3 900L
  • Un kg de sucre de canne = 1 500L
  • Un kg de blé = 1 300L

Ce qui donne pour une sélection de produits « élaborés » :

  • Un tasse à café = 140L
  • Un verre de vin (12.5cl) = 120L
  • Un hamburger = 2 400L
  • Un morceau de chocolat = 10 000L
  • Un demi (25cl) de bière = 75L
  • Une tranche de pain à base de farine = 40L
  • Une tasse de thé = 30L

Même si ces chiffres sont contestables puisque ce ne sont que des estimations, ils permettent quand même d’avoir une image plutôt claire de la quantité d’eau utilisée pour notre alimentation quotidienne.

Encore envie de lire ?


2 commentaires pour le moment
Laisser un commentaire

hey,

C’est affolant je trouve !

J’aurais quand même bien aimer connaître le détail de cette consommation…
Quand on me dit une pomme = 70L, moi je comprend la dedans que l’on compte l’eau pour la culture, l’eau pour les nettoyer, et l’eau qu’on utilise surement dans plusieurs autres étapes que je ne connais pas, etc…
Là dedans, il y a quand même un pourcentage d’eau qui est nécéssaire.
Les chiffres qu’il nous faidrait sont ceux du gaspillage de l’eau. Quelle quantité d’eau utilise-t’on dans le processus de production/fabrication/transformation alors qu’elle n’est pas indispensable ?

TrackBack URI

Donner son avis
Pour info : Les commentaires ne sont pas modérés à la publication, mais j’ai toujours un œil dessus. Sont donc prohibés les commentaires racistes, diffamatoires, pornographiques ou toutes autres déviances de ce genre.
Afin d’assurer un échange de qualité, les commentaires publicitaires seront supprimés.
Pour ne pas piquer les yeux des autres lecteurs, merci de faire attention à votre orthographe :) .

(obligatoire)

(obligatoire - l'e-mail n'est jamais affiché)