McDonald’s lance la P’tite Orange

C’est à partir du 9 janvier 2013 que McDonald’s et son fournisseur de fruits et légumes Crudi vont introduire en France la P’tite Orange qui remplacera jusqu’à fin avril l’ananas dans sa gamme de fruit frais. Intégrée dans l’offre Happy Meal ou vendue à l’unité autour de 1.50€, ce sachet de 75g sera composé de deux quartiers d’orange eux-même découpés en petits tronçons. L’idée est donc de faciliter la consommation en proposant un produit avec sa peau et prédécoupé.

ptiteorangemcdo
Cette collaboration autour de P’tite Orange entre McDonald’s et Crudi n’est pas nouvelle. En effet, ces deux partenaires ont auparavant développé des produits tels que le melon et l’ananas. Deux autres références que sont le P’tit Kiwi et la P’tite Pastèque ont aussi fait partie de l’offre à un moment avec la particularité d’être présentées sur des sticks. Ces dévelopements ont été réalisés avec des fourniseurs différents. Alors que le kiwi sur bâtonnet s’était écoulé à 1.9 millions d’unités et à 2.3 millions pour le melon, le « volume prévisionnel de P’tite Orange est de 3.5 millions de sachets sur quatre mois » selon Eloi de la Celle, ingénieur achat qualité chez McDonald’s. P’tit Kiwi P’tite Pastèque

fruitsfraismcdo

Bien que l’initiative soit totalement louable de la part de McDonald’s, je me demande pourquoi est ce qu’ils ont choisi l’orange. Faciliter la consommation de fruits dédié au snacking comme un melon, un kiwi ou bien encore un ananas a complètement du sens selon moi. Ces derniers sont effectivement difficilement consommables sur le pouce. Vous me direz qu’une orange entière ça fait peut-être beaucoup pour un enfant ce qui est vrai. Cela justifie donc la présence de deux quartiers par sachets. Du coup, pourquoi ne pas avoir choisi de la remplacer par une mandarine qui est pour le coup un produit super facile à consommer à l’état brut. Ainsi, il n’est donc plus nécessaire de transformer le produit ce qui diminue de fait la consommation d’énergie, de packaging… et aussi son prix de vente.

Cheese In, la pâte à pizza fourrée au fromage par Casino

C’est étonnant que ce soit une marque de distributeur, en l’occurrence ici Casino, qui innove avant les marques nationales. En effet, Casino a lancé en octobre 2012 une gamme autour de la pizza appelée Cheese In. Comme son nom l’indique, la pâte est fourrée au fromage. Ce produit existe déjà depuis longtemps chez Pizza Hut avec sa Cheesy Crust, mais c’est pour moi une première en grande distribution. Je me demande bien pourquoi Herta ne l’a pas fait avant.

casinocheesein

Ainsi, la gamme Cheese In est composée de deux pizzas prêtes à consommer (poulet/barbecue et boeuf épicé) ainsi que d’une pâte pour faire des pizzas maisons. Il existe quand même une petite différence dans la disposition du fromage puisque pour le « prêt à consommer » il se trouve dans les bords alors que pour la pâte à dérouler il semble être réparti dans toute la surface.

Comptez autour de 2.57€ pour une pizza de 235g et 3.03€ pour une pâte de 400g. Voilà un produit que je me ferai un plaisir de tester !

Pizza Style, Taka, MySoup, le Focaccia : les nouveautés Sodebo

C’est depuis le mois d’octobre que Sodebo a mis sur le marché pas moins de 4 nouvelles gammes! Vous avez déjà peut-être vu les publicité pour les soupes nomades My Soupe ou les pizzas rectangulaires Pizza Style. A ces deux nouveautés viennent s’ajouter le Focaccia et Taka.

  • My Soupe

Histoire de coller toujours plus au nomadisme, ces nouvelles soupes sont conditionnées dans des gobelets similaires à ceux des cafés à emporter. La gamme est composée de trois recettes permanentes (tomate/mascarpone, petit pois/ricotta et courgette/fromage frais) ainsi que de deux recettes de saison (hiver et été). En ce moment, c’est le potiron et la carotte qui sont à l’honneur. A déguster chaud comme froid.

  • Le Focaccia

Cette nouvelle gamme de sandwichs s’inspire de l’Italie avec le pain focaccia et des recettes à base de mascarpone, de parmesan ou bien encore de mozzarella. Histoire de plaire à tout le monde, 4 recettes ont été imaginées : poulet/tomates marinées/sauce parmesan, jambon speck/tomate/sauce mascarpone, courgettes grillées/tomates marinées/sauce parmesan et jambon/mozzarella/sauce mascarpone.

  • Taka

Sodebo sa lance dans l’aventure du traiteur asiatique avec les produits Taka. On y retrouve donc des nems, du riz, des samoussas et … des accras. Woot ?! Depuis quand les accras c’est asiatique ? Bref, malgré cette petite entorse géographique, vous pouvez déguster une multitude de recettes différentes comme le montre ce visuel.

  • Pizza Style

Après les pizzas ovales et rondes, Sodebo présente sa pizza rectangulaire appelée Pizza Style. L’idée a été de proposer une pizza individuelle de qualité proche de la gamme Dolce Pizza. Le visuel aussi bien du packaging que des ingrédients a été particulièrement travaillé. Les recettes sont des valeurs sûres puisqu’on redécouvre la pizza 4 fromages, chorizo/poivrons, bacon/chèvre et jambon/emmental.

 

Les résultats du SIAL d’Or et SIAL Innovation

Comme tous les deux ans au mois d’octobre, le SIAL ouvre ses portes à Paris Nord Villepinte du 21 au 25 octobre 2012. Ce salon professionnel réunit énormément d’entreprises du secteur agroalimentaire venant du monde entier pour exposer aux yeux des acheteurs leur catalogue produits. Cela va être la troisième fois que je m’y rends afin de découvrir les nouveautés du secteur… et croyez-moi c’est passionnant. En plus d’être un lieu où les professionnels échangent cartes de visites et propositions commerciales, le SIAL prête aussi une attention particulière aux produits nouveaux et innovants par le biais du concours SIAL Innovation. Un deuxième prix appelé SIAL d’Or récompense lui les produits alimentaires innovants qui ont su se transformer en succès commerciaux. Voici une sélection des produits que j’ai particulièrement trouvés intéressants.

  • Lagris boil-in-bag pasta – SIAL d’Or catégorie Épicerie Salée

La marque tchèque Lagris a sorti en décembre 2010 une gamme de pâtes « boil-in-bag ». L’idée est de faciliter la cuisson des pâtes en les présentant dans des sachets à plonger dans l’eau bouillante pour ne plus avoir à utiliser de passoire. Ce genre de solution existe déjà en France avec par exemple Lustucru qui vend du riz en sachet cuisson.

  • Kraft Guzzle Puzzle – SIAL d’Or catégorie Épicerie Sucrée

C’est sous la marque The Natural Confectionery Company que Kraft Foods commercialise les bonbons Guzzle Puzzle au Royaume-Uni. Comme son nom l’indique, il est possible d’assembler les bonbons gélifiés entre-eux afin de créer de nouvelles saveurs. Par exemple, les mélanges orange/banane et cannelle/citron donnent respectivement les saveurs bubble-gum et coca. Il me semble qu’il existait un produit similaire en France où il fallait mélanger deux billes de chewing-gum entre elles pour obtenir un nouveau goût.

Les deux produits suivants ont reçu le prix SIAL Innovation avec la particularité commune qu’ils sont tous les deux présentés dans des sprays.

  • Le sel liquide par Mengazzoli

La société italienne Mengazzoli s’est démarquée avec sa gamme de sel liquide en spray. Encore une fois, j’ai déjà vu ce genre de produit dans les linéaires français à la différence que cette fois-ci, la gamme est bien plus développée et qualitative. Ainsi, en plus du sel iodé classique, des références plus exotiques sont proposées à la manière des sels rouge et noir d’Hawaï.

  • L’eau de safran par Foodbiotic

C’est en 2007 que l’entreprise française Foodbiotic commence le développement de son produit Eau de safran. Chaque spray contient entre autre 1.5g de safran que l’on pourra pulvériser sur les plats. L’objectif de Foodbiotic est des démocratiser l’utilisation du safran en rendant son utilisation aussi simple qu’un tour de moulin à poivre.

Si cette rapide présentation de quelques produits vous a intéressé, n’hésitez pas à aller découvrir tous les autres gagnants sur le site du SIAL dans les catégories SIAL Innovation et SIAL d’Or.

Charal signe deux nouveautés : le burger montagnard et le wrap de boeuf

C’est lundi prochain, le 1er octobre 2012, que deux nouveautés Charal seront disponibles au rayon boucherie.

Dans la continuité de son burger italien en édition limitée d’avril à septembre, la marque a imaginé une recette « hiver » avec le burger montagnard (220g – 3.80€). Au programme, un bun surmonté d’emmental gratiné et de bacon, un steak pur boeuf accompagné d’une tranche de bacon, une autre d’emmental, des cornichons et une sauce saveur tartiflette. Comme d’habitude, il suffit de passer le burger pendant 90 secondes au micro-ondes avant de le déguster. A voir par contre si cette nouvelle référence fait mieux que le burger italien qui était complètement raté et sans goûts.

Après l’énorme développement de l’offre concernant les wraps au rayon snacking, Charal propose aussi sa référence au rayon boucherie avec le wrap de boeuf (160g – 3.80€). Voilà ce que la marque nous propose pour un prix au kilo supérieur au burger montagnard : une galette de blé dans laquelle on retrouve du steak pur boeuf, de la tomate, une tranche de fromage et de la sauce au poivre. On le dégustera chaud après un passage de 55 secondes au micro-ondes.

Même si je ne m’attends pas à ce que ces produits relèvent la barre en matière de qualité de son offre snacking, je dois quand même dire que Charal est une marque intéressante à suivre pour le nombre de nouveautés qu’elle lance chaque année.