Test : Pizzarette, la machine à pizza party !

C’est accompagné de 3 amis que nous avons organisé une soirée « pizza party » un vendredi soir, histoire de se vider la tête après une semaine bien intense. Si vous avez déjà participé/organisé ce genre de dîner, alors les situations qui suivent devraient vous être familière :

  • « J’aime pas le fromage »
  • « On peut prendre des pizzas américaines plutôt que des pâtes fines ? »
  • « Les anchois ? Beurk ! »
  • « La pizza au poulet ne me dérange pas, mais je t’avoue que je préfère celle avec du jambon »

Bref, il est difficile de faire plaisir à tout le monde sachant qu’on a tous sa pizza préférée. Et bien sachez qu’avec la machine que nous avons testé, ces petits problèmes ne sont plus qu’une vieille histoire. Cette machine c’est Pizzarette. Merci à InnovMania pour cette opportunité de test.

Pizzarette repose sur la même idée que les machines à raclette. On se retrouve donc avec des spatules sur lequel on déposera la pâte à pizza découpée au préalable avec l’emporte-pièce fourni avec la machine. Bien entendu, vous pouvez utiliser une pâte à pizza « maison » ou alors un rouleau acheté en GMS. Ce qui est vraiment génial, c’est que tous les participants réalisent la pizza qui leur fait plaisir. Pour notre soirée, j’avais décidé de faire simple en proposant du poivron rouge, de l’oignon, du jambon, du poulet, du fromage râpé, de la sauce bolognaise et j’ai opté pour la pâte industrielle. Histoire d’innover un peu et de voir ce que l’on pouvait faire avec la Pizzarette, j’avais aussi prévu des tortillas de blé Old El Paso accompagné de la nouvelle sauce Salsa Dip Douce et de guacamole.

En découvrant ce produit, j’avais quelques doutes quant à la rapidité de cuisson des mini-pizzas. Et bien nous avons tous été agréablement surpris, car la cuisson est vraiment très rapide (max 5 min) et plutôt homogène. Cela est rendu possible grâce au dôme en terracotta (la terre cuite italienne). Par contre, faites attention en le manipulant… Ce serait dommage de le casser.

Au niveau du nettoyage, il n’y a rien de plus enfantin puisque tout à été prévu pour nous simplifier la tâche. Ainsi, à part les spatules, il suffit de passer à l’eau la plaque en métal amovible qui empêche les résidus de tomber dans le fond de la machine.

Au final, nous avons tous été séduit par la Pizzarette qui a su apporter son côté ludique et insolite pour passer une très bonne soirée.

Pour ceux qui seraient intéressés par cette machine, elle est disponible chez InnovMania au prix de 94.90€ pour 4 personnes. La version pour 6 personnes est vendue au prix de 112.90€.

Si vous êtes à la recherche du snack sain ultime et personnalisable à souhaite, c’est Ma Boite Bio qu’il vous faut. Vous en voulez ? Inscrivez-vous ici !

Scruba, les gants éplucheurs par Fabrikator

Ces ustensiles de cuisine ne vont certes pas révolutionner le milieu, mais ils ont quand même l’avantage d’être sacrément pratique ! Fabriqués par Fabrikator, les gants Scruba vont vous permettre d’éplucher des légumes tels que des carottes, des pommes de terre ou bien encore des radis ou alors d’écailler un poisson sans avoir à utiliser un économe ou un couteau.

Vous l’aurez compris, tout réside dans la texture plus ou moins rugueuse de ces gants. Reste à voir la sensation que l’on a en les portant.

Comptez 20€ par paire sur la boutique en ligne de la marque. Des tailles pour les enfants sont aussi disponibles.

Le test de Mr Topinambour : le thermo-sonde Mastrad

Les étals des magasins culinaires proposent aujourd’hui différents types de thermo-sondes, aux formes et aux utilisations diverses. Mais le modèle qui sort son épingle du jeu est à découvrir chez Mastrad, connu pour ses lignes épurées et ses nombreux produits en silicone.

Quelles utilisations ?

Pour le salé comme pour sucré, cette thermo-sonde s’invite volontiers dans votre cuisine pour venir à bout des tâches les plus délicates. Les grosses pièces de viande, le foie gras ou certains poissons nécessitent une cuisson précise et surveillée. Des préparations d’autant plus délicates qu’elles sont généralement coûteuses. C’est là qu’entre en scène ce petit concentré de technologie.

Côté pâtisserie, la méticulosité est de mise : la cuisson du sucre ou d’une crème anglaise exige une parfaite maîtrise des températures : il est tellement plus facile d’attendre que votre crème anglaise atteigne les 85° plutôt d’attendre qu’elle « nappe votre cuillère ».

Comment ça marche ?

Destinée avant tout à la viande, la sonde présente un écran sur lequel vous pourrez retrouver plusieurs températures pré-programmées, correspondantes aux différentes cuissons du boeuf, du porc, du poulet, du veau et de l’agneau. Des chiffres pas forcément en accord avec ceux trouvés dans les livres de cuisine ou sur Internet. Mais si vous désirez cuire votre viande à une toute autre température, ou si vous voulez cuisiner une viande non présente sur la liste ou un tout autre met, aucun problème : un mode manuel est disponible, il vous suffit alors de sélectionner la température C° ou F° souhaitée. Placez le fil de l’appareil dans votre four ou dans votre casserole : en actionnant le bouton alerte de votre nouvel accessoire, un signal sonore vous avertira lorsque le coeur de votre viande, de votre poisson ou lorsque votre sucre aura atteint la température idéale. Une aide précieuse qui vous libère les mains et l’esprit ; idéal pour un repas de fêtes, comme ici avec ce filet de boeuf Wellington parfaitement saignant à coeur.

Quoi de plus que les autres ?

Outre sa simplicité d’utilisation, notamment à travers le mode manuel, la thermo-sonde Mastrad se démarque des autres modèles par de petits détails qui s’avéreront être indispensables. Par exemple, pour une prise en main plus aisée, une poignée en silicone vient recouvrir la sonde, ce qui vous permettra de la laisser reposer sur le bord d’une casserole et de la manipuler en toute sécurité. De plus, grâce à un système d’aimants, vous pourrez agripper votre sonde à votre four. La présence d’un minuteur est quant à elle accessoire : l’objet aurait gagné en simplicité en se focalisant sur sa fonction principale.

Bref, à vous rôtis, foies gras, confitures, meringues et autres crèmes anglaises !

Les + :

  • Simplicité d’utilisation.
  • Véritable allié polyvalent en cuisine.
  • Le mode manuel.
  • Présence d’aimants.

Les – :

  • Des températures pré-programmées discutables.
  • Une présentation et une interface électronique trop tournées uniquement vers la viande.
  • Fonction minuteur pas vraiment indispensable.

Article écrit par Mr Topinambour

Duktig d’Ikéa : la gamme d’ustensiles qui donne envie de retomber en enfance

D’année en année, Ikéa renforce sa gamme d’accessoires culinaires. Au-delà des cuisines personnalisables, la firme suédoise aux 280 magasins offre désormais un large choix d’électroménager et d’ustensiles de cuisine à des prix très avantageux. Mais depuis quelques temps, c’est à une toute autre clientèle que semble s’adresser Ikéa : les enfants. En effet, en développant sa série Duktig, la marque réinvente dînette et autres jeux pour les petits, et ce toujours à moindre frais.

  • Mieux que la vôtre

Cuisine encastrable avec électroménager intégré tout d’abord, avec cette mini-cuisine aux détails réalistes : plaques de cuisson qui s’allument au moyen de Leds, micro-ondes, four, évier, rangement,… Pratique et sans danger, ses pieds réglables lui permettent de grandir en même temps que l’enfant. On demanderait presque aux petits de préparer le repas à notre place !
99€ avec le sur-meuble et micro-ondes, 75€ sans.

  • De l’entrée au dessert

Concernant les ustensiles, les enfants ne sont pas non plus en reste. Poêle, marmite, passoire, louche, pince, fouet,… viendront alimenter leur imagination débordante. Et leur goût prononcé pour les gâteaux sera satisfait avec ce lot d’emporte-pièces et de moules, accompagnés d’un mini-rouleau à pâtisserie et d’une plaque de cuisson.
3,99€ le lot des cinq accessoires de cuisine, 9,99€ les pièces de cuisson et 9,99€ le kit à pâtisserie de 7 pièces.

  • Mets la table

Après être passés au fourneaux, les enfants auront de quoi recevoir leurs convives comme il se doit. Couverts, assiettes, bols et services à thé ou café viendront orner leur table.
4,99€ les couverts, 7,99€ le service à thé/café de 10 pièces et 7,99€ le lot de 12 assiettes et bols.

  • Et avec ça, on mange quoi ?

Mais il manque l’essentiel pour cuisiner et servir à manger : la nourriture elle-même. Evidemment Ikéa a tout prévu et a privilégié des denrées en tissu plutôt qu’en plastique, un choix tout à fait dans l’air du temps. Les enfants auront ainsi de quoi préparer un petit-déjeuner suédois (la bonne charcuterie à 7h du mat), ou pourront faire le plein de vitamines avec les paniers de fruits et légumes. Enfin glaces et pâtisseries viendront achever ce repas digne d’un chef.
7,99€ la dînette petit-déjeuner de 15 pièces ou dessert de 18 pièces, le panier de 14 légumes, la corbeille de 9 fruits.

Il est à parier qu’Ikéa continue à développer cette série, qui doit certainement amuser autant les enfants que leurs parents, ainsi que les designers qui planchent dessus.

Article écrit par Mr Topinambour.

La sélection pour Noël de Mr Topinambour

A l’approche des fêtes, voici une sélection d’articles culinaires consacrés à Noël.

  • Kitsch

Nordic Ware n’a peur de rien, surtout pas du ridicule. C’est pourquoi ils sont les seuls à proposer des moules à gâteaux aussi extravagants : aussi énormes que détaillés, le tout en trois dimensions et nécessitant sûrement une dose considérable de beurre et de farine pour que pas une parcelle de gâteau ne reste collé au fond. A l’approche des fêtes, il n’est donc pas étonnant de voir la marque nous démouler quelques-uns de ses produits les plus barrés, que ce soit ce moule à pain d’épices en forme de maison ou cette couronne de sapins (32$ et 30$ chez Nordic Ware).

  • Constellation d’étoiles

Le Star Linzer Cutter de Wilton ne se contente pas d’être un simple emporte-pièce en forme d’étoile. En effet, vous pouvez y glisser au centre l’un des 6 mini emporte-pièces fournis. Ainsi, entre deux gâteaux, mettez en valeur une quelconque garniture, de la confiture de framboise par exemple : effet garanti ! (6,99$ chez Nycake)

  • Travaux pratiques

Marre de ressortir le sapin chaque année ? Pas de problème, cette année vous n’avez qu’à confectionner un sapin comestible. Grâce au kit pre-baked gingerbread tree de chez Wilton, retrouvez tout le matériel pour construire et décorez votre mini-sapin : des gâteaux (de plus en plus grand), des glaçages vert et blanc, des bougies et diverses décorations pour une version sucrée du traditionnel sapin de Noël ; il ne manque plus que la crèche comestible qui va avec (17,69$ sur Amazon.com).

Petite démonstration en vidéo (avancez vers 3:00) :

  • Déco :

Sinon, au lieu de réaliser un sapin dans votre cuisine, vous pouvez faire l’inverse et amener un peu de votre cuisine sur votre sapin. C’est en tout cas ce que vous propose Retreat Home avec ses Cookie Cutter Style Star Christmas Decorations, des emporte-pièces aux lignes traditionnelles qui seront du plus bel effet, accrochés au sapin grâce à leur ravissant ruban (7£ chez Not on the High Street).

  • Spatule :

Si vous êtes du genre à « noëliser » toute votre cuisine pour les fêtes, optez pour la spatule 3D Gingerbread Man. Malgré ses lignes gourmandes et enfantines, elle résiste à 600°F soit plus de 315°C ; idéal pour ne pas laisser une goutte de vos préparations festives. (4,49$ sur Sur la Table).

En attendant la prochaine sélection, Mr Topinambour vous souhaite de joyeuses fêtes !

Pub

Recherche

Revue de Presse

  • No bookmarks avaliable.

Blogoliste

Commentaires récents

Catégories

Étiquettes

Articles récents



En passant